L'équipe a été a été sacrée championne du tournoi P-A-P football 2017                                                             

Home » 2013 » août

Monthly Archives: août 2013

août 2013
D L M M J V S
    Nov »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

L’Institution Saint-Louis de Gonzague gagne le GRN 2013

L’Institution Saint-Louis de Gonzague (FIC), école de Port-au Prince, a remporté, dimanche soir, la douzième édition de Génie Royal National (GRN), à l’issue d’une rencontre qui l’a opposée au Collège Saint-Joseph (FIC) du Cap-Haïtien, champion 2012 de ce concours interscolaire de connaissances générales.
Quatorze institutions scolaires venant de cinq départements du pays ont pris part, cette année, au GRN, initiative sublime de par son importance, ses objectifs, sa planification et son organisation.« Le Génie Royal National associe éducation, culture, tourisme intérieur, loisir et technologie. Son slogan : « La culture de l’excellence » », explique Berthony Volmar, le coordonnateur du concours.

L’aventure a démarré en 2001 sous l’appellation de Génie Royal Régional, pour se transformer en 2005 en Génie Royal National avec comme objectifs, encourager les valeurs positives au sein de la jeunesse; promouvoir l’excellence; revaloriser la recherche et la connaissance ; créer un espace de loisirs sains et passionnants ; identifier les génies et les canaliser et dégager et prouver l’importance de la dualité Education-Loisirs.

Se confiant à Ticket Magazine, Volmar dit espérer organiser, à compter de l’année prochaine, des éliminatoires de Génie Royal dans chaque département du pays et inviter les qualifiés à participer au GRN, au Cap-Haïtien.

Équipes championnes à GRN :
2005 : Collège Martin Luther King (Cap-Haïtien)
2009 : Lycée Boukman (Cap-Haïtien)
2011 : Lycée Toussaint Louverture (Port-au-Prince)
2012 : Collège Saint-Joseph – FIC (Cap-Haïtien)
2013 : Institution Saint-Louis de Gonzague – FIC (Port-au-Prince)

Louis de Gonzague

C’est un saint rayonnant de pureté qu’il nous est donné de fêter. Promis aux plus hautes destinées, car il était fils de la haute aristocratie italienne. Il fut d’abord page à la cour de Florence. Il avait 9 ans. Dans cette atmosphère fastueuse et corrompue des cours italiennes de la Renaissance, il répond aux dépravations qui l’entourent par un vœu de chasteté.
Il rencontre Saint-Charles-Borromée qui lui donne sa première communion Envoyé à la cour de Madrid pour parfaire son expérience princière, il revient décidé à devenir jésuite. Il a 17 ans. Son père, bienqu’il s’y oppose farouchement, doit se plier à la volonté inébranlable de son fils.
Novice à Rome, saint Louis y sera l’élève de Saint-Robert. Il multiplie les austérités au point d’avoir un mal de tête lancinant. Il étudie intensément. Sa vie spirituelle est alors douloureuse et tourmentée.
A 22 ans, il reçoit la révélation que sa vie sera brève. Cette révélation transforme sa vie spirituelle qui sera désormais plus dépouillée, plus sereine, plus abandonnée à Dieu.
En 1591, la peste ravage Rome. Louis se dévoue auprès des malades et meurt pestiféré à son tour à 23 ans dans l’allégresse en s’écriant: « Quel bonheur! »
Une internaute nous écrit: »j’aime particulièrement la réponse de Saint Louis de Gonzague lorsque quelqu’un lui demanda alors qu’il était enfant et qu’il jouait « si vous deviez mourir dans 1 heure que feriez vous? » Réponse: « je continuerais à jouer » C’est un exemple de confiance superbe. Signé: la maman d’un Gonzague »
Mémoire de saint Louis de Gonzague, religieux. Issu de famille princière, d’une pureté de vie remarquable, il abdiqua en faveur de son frère la principauté de Mantoue pour entrer dans la Compagnie de Jésus, mais en prenant un pestiféré sur ses épaules pour le conduire à l’hôpital, il contracta le
mal et mourut à l’âge de vingt-trois ans, en 1591.

Martyrologe romain

Rejoignez-nous!