L'équipe a été a été sacrée championne du tournoi P-A-P football 2017                                                             

Home » 2016 » novembre

Monthly Archives: novembre 2016

novembre 2016
D L M M J V S
« Oct   Déc »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

Célébration des 20 ans de la Chorale Sacré-Coeur/Saint-Louis

p,p

Visite (GroundNation) aux enfants du CENA à Cité-Soleil


Le lundi 14 Novembre dernier, quatre jeunes de l’Institution Saint-Louis de Gonzague se sont dirigés du Côté de Cité-Soleil pour rendre visite aux enfants du CENA (Centre Éducatif Noël des Anges).

Ils ont représenté un groupe à vocation socio-culturelle formé par des élèves issus de différent
es écoles de la capitale : GroundNation.

« L’accueil a été chaleureux », ils se sont réjouis.

« Nous avons été cordialement reçus par l’ensemble du staff administratif ainsi que les élèves, lesquels semblaient ravis de nous voir», a confié l’un d’entre eux.

Quelques conseils ont été prodigués aux enfants, puis, à la fin de la visite, le groupe a procédé à une distribution de matériels scolaires nécessaire à l’apprentissage des enfants (cahiers, gommes, crayons, crayons de couleur, aiguisoirs et feuilles blanches). Notons que malgré leurs âges avancés, ces enfants du CENA effectuent leur premier contact avec le monde didactique. GroundNation, poursuivant son objectif de « donner une meilleure image de la jeunesse haïtienne »,espère par ce geste (premier d’une longue série) réveiller l’esprit d’initiative chez les jeunes du pays, et contribuer à la formation de cadres disposés à endosser la charge de la construction d’une nouvelle Haïti. 

Gil Sander Joseph
Secrétaire Général

SEMAINE DES FONDATEURS

Chaque année, la semaine du 26 novembre est consacrée à évoquer les Fondateurs des Frères à travers un thème et des évocations. Le thème retenu cette année est celui de la FRATERNITÉ.

Il sera évoqué  suivant plusieurs axes:

  • Fraternel avec le Christ
  • Fraternel avec nos frères et soeurs
  • Fraternel avec les jeunes
  • Fraternel avec ceux qui souffrent

Un témoignage sur les 20 ans de la Chorale

12631317_1016155801783261_4172412710441779947_nJe connais le nom et le visage de Will Hodgson depuis que j’ai dix ans. Que les années passent vite. Voilà qu’aujourd’hui  je suis déjà « granmoun » comme je le dis assez souvent.

J’étais en 8e (primaire) au Sacré-Cœur et je souffrais la pénitence inculquée aux dernières de famille qui devaient obligatoirement attendre leurs aînées après la fin des classes. A cette époque, la toute petite salle de répétition de la chorale était sous les escaliers du 2e bâtiment du primaire, tout près de la salle de piano où je devais me rendre par moments. Voulant souvent être à l’écart des extravagances de certaines camarades à l’école, je m’asseyais tranquillement au dos du mur attenant à la salle de répétition et écoutais les mélodies que l’on chantait.

Et ainsi j’apprenais intérieurement des chants tels que « le beau Danube bleu », Mon bel ange va dormir », « Réveille-toi, O Venise jolie», et j’en passe. Il y a des chants dont je ne me rappelle plus si je les ai formellement appris ou si j’étais forcée de les apprendre.

Arrive maintenant mon entrée en 6e secondaire. Pour ma mère, si sensible, qui déjà ne voulait pas me voir souffrir davantagedans les activités  sportives, la chorale était, bien entendu, un choix plus qu’idéal.  Puis vint le fameux jour où j’entrai dans cette salle de répétition pour mon audition. J’ai été assignée aux sopranos. A mon avis, l’année s’était bien passée et ajoutés à cela, plus que jamais, les bons moments de chant avec mes sœurs. On ajoutait à nos répétitions à la maison des chansons contemporaines de l’époque, les classiques, ainsi que les autres genres de musiques, même le rap… qui l’eût pensé.

Hodgson, sans t’en rendre compte, tu ravives la confiance en soi chez certains jeunes, la passion de la musique, la créativité (improvisation d’autres voix qui magiquement s’accordent à celle existant, pour donner de beaux sons), l’écoute, la discipline et l’entraide.

L’année suivante (1996), en 5e, la chorale devenait la chorale Sacré-Cœur/Saint-Louis, et avec cela, plus de rigueur, plus de répétitions, plus d’activités, plus de responsabilités.

Et plus je grandissais au sein de la chorale, plus je comprenais pourquoi je considérais qu’elle était une famille. La chorale m’a appris à aller vers les autres malgré ma timidité et mon désir de rester dans mon coin. M. Hodgson, tu t’en es  bien assuré,avec un ingénieux programme à l’époque, que chaque aînée soit responsable d’une nouvelle. Un programme qui perdure encore : il y a toujours certaines d’entre nous qui s’appellent mutuellement « manmi, tatie, cousine »…. Et on a su garder contact jusqu’à présent au-delà de nos obligations individuelles.

Les années passent et la chorale ne devient plus une obligation, mais une nécessité. M.Hodgson, tu ne t’es pas rendu compte combien de « vrais amis » tu nous as permis d’avoir, des gens de valeur sur qui on peut compter, des gens respectueux qui nous guident et qui nous tirent les oreilles quand on emprunte une mauvaise voie. Tu nous as créé beaucoup plus que des activités et on a appris à partager les mêmes valeurs. Avec la chorale, ces amies sont devenues des membres de ma famille.

Et maintenant, cela créait beaucoup d’activités pour ma famille élargie.  On passait la journée à l’école ensemble, mes amies et moi; les samedis, on se réunissait chez quelqu’un pour manger, fêter une quelconque opportunité que la vie nous donnait, et ainsi apprendre à mieux connaître chaque membre de nos familles, à s’amuser et le plus important, à toujours rendre grâce au Bon Dieu dès qu’on en sentait le besoin à travers le superbe chant « l’Eternel nous bénisse ». Jusqu’à présent, ce chant demeure pour certains, spécialement pour moi, une prière quotidienne que je n’aurais probablement jamais apprise si je n’avais pas intégré la chorale.

Tu as su nous inculquer de petits gestes qui nous marquent à jamais et qui ont permis à chacun d’être la personne qu’elle est aujourd’hui. Tu as su accepter tous les caractères, tu nous as inculqué la tolérance avec ton sens de l’humour aussi.

L’univers de la chorale a été un  temps pris aussi pour sortir du confort quotidien et braver des réalités différentes qui permettent à chacun d’en apprendre davantage sur lui-même.

Pour tout cela, j’ai toujours été d’accord que la chorale est une grande famille.

(Lucine Lominy)

Chorale Sacré-coeur/Saint-Louis

La Chorale Sacré-Cœur/Saint-Louis fête ses 20 ans cette année. Auparavant, il existait des chorales séparées dans chacune des Institutions. Fr. Joseph Bellanger et Sr Jeannine décidèrent de réunir les deux ensembles avec le succès que l’on connaît grâce au talentueux et dévoué maestro qui la dirige depuis l’origine.
Pour célébrer cet anniversaire, elle donnera un concert le dimanche 27 novembre à 11h. Un moment à ne pas manquer… Les membres de la chorale ont aussi préparé une belle exposition de photos sur les activités et les moments vécus durant toutes ces années. Vous pouvez la visiter durant la semaine dans la cafétéria du Secondaire.

Rejoignez-nous!