Qu'il est bon pour des Frères de vivre ensemble et d'être unis!                                                                                                                                                                                                  

Home » Activités » Bicentenaire – Mot de clôture du weekend de fraternité

Bicentenaire – Mot de clôture du weekend de fraternité

                   fic

                    En vous regardant si nombreux à participer à ce weekend de fraternité, je ne puis m’empêcher de penser à ce chant composé il y a quelques années pour le congrès des jeunes au Cap-Haitien: « Jeunes, espoir d’un pays, espoir de l’Église, où êtes-vous? Yahvé vous appelle, soyez au rendez-vous ». « Jeunes, vous êtes l’aujourd’hui de Dieu », nous dit le Pape François. Oui, Dieu a besoin de vous aujourd’hui pour faire connaître sa Parole, pour réaliser sa mission. Rappelez-vous ces paroles de Jésus: l’Esprit du Seigneur est sur moi parce que le Seigneur m’a consacré par l’onction. Il m’a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres, annoncer aux captifs leur libération, et aux aveugles qu’ils retrouveront la vue (…) Cette mission, beaucoup d’hommes de Dieu l’ont accomplie à leur manière à la suite de Jésus. Nous avons largement évoqué l’action de Jean Marie de la Mennais et de Gabriel Deshayes dans l’éducation des enfants abandonnés de la Bretagne en France. Plus près de nous, Jean Vanier promu à une brillante carrière, a tout laissé pour se consacrer aux malades atteints de déficience mentale. Il vivait avec eux, les embrassait, les nourrissait, les faisait exister. À l’occasion de son départ pour l’éternité il y a moins d’une semaine, le pape François disait de lui : « Il a travaillé pour les plus pauvres, pour les plus rejetés, ils étaient condamnés à mort, on cherchait à convaincre les parents de les éliminer et ne pas les laisser vivre. Il les a reçus et leur a donné la vie. Que Jean Vanier reste un exemple pour nous tous et qu’il nous aide du Ciel. »

Jodya se dimanch vokasyon nan Legliz la. Granmèt la kontinye rele moun pou sévis li. Si ou tande vwa li kap relew, pa fèmen zorey ou. Soti nan lendi 20 pou rive nan vandredi 24 me, Se senmenn pyonye. Nap gen chans fè konesan ak 5 Frè ki konsakre yon bon pati nan lavi yo pou al cheche jèn toupatou an peyi a pou fè frè. Anpil nan frè sa yo la avek nou jodya.

Pap Fraswa di nou : Granmèt la rele nou pou nou briye nan lavi lot yo tankou zetwal, pou nou klere chemen yo. Li rele nou pou nou temwanye konbyen sa bèl lè nou renmen, lè nou konn padonnen, lè nou respekte lot la ki bò kote nou, lè nou respekte lanati ak anvironman an. Denye pwen sa a bay gwo kè sote pou tout peyi a. Pi pre toujou, an gade kijan nou konpòte nou nan lekol nou : Eske nou pran abitid kenbe li pwop? Eske a nenpot ki moman nou kapab akeyi yon vizitè? Ki jefo nou ka fè pou nou chanje move abitid nou pran nan koze jete sachè plastik boutèy plastik toupatou? M kite nou reflechi sous a ak reskonsab nou yo.
Nou pral rantre lakay nou. Pa janm bliye sa nou sot viv la antan ke élèv, paran, pwofesè ki fè pati lekol FIC yo. Mèsi paske nou te aksepte konsanti anpil jefo pou aktivite sa a te kap reyisi. Nou kase randevou pou yon lot week end konsa. Na gentan di nou kilè. Bonne fête! Bon voyage à ceux qui viennent de loin, Bonne semaine à tous.
Nous pouvons nous applaudir.

Frère Géniaud Lauture, provincial


Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Consultation EvalNote

Login

Rejoignez-nous!