Home » Le sport à Saint-Louis

Consultation Evalnote

Login

Rejoignez-nous!

Catégories

Le sport à Saint-Louis

LE FOOT-BALL

    Le football prit naissance en Haïti en 1901. Le premier match sensationnel date de 1904. Il opposa à l’équipe de Port-au-Prince celle de Port de Paix, sur le land Dessalines, là où se trouve actuellement la cite Vincent. Ce fut un grand jour, une fête nationale. La partie se disputa en présence du Président Nord-Alexis, entoure de sa garde et d’une foule de spectateurs à pied ou à cheval.

A partir de cette date mémorable, les clubs de football se multiplièrent à Port-au-Prince, Saint-Louis de Gonzague eut bientôt son équipe avec Valles-Paul Sales pour capitaine.

Depuis lors, le onze de Saint-Louis n’a cesse de faire bonne figure dans les matchs interscolaires de la Capitale

L’ATHLETISME

    C’est en 1937 que les Frères prirent possession du terrain de sport dénommé Parc Saint-Louis, situe à proximité de l’Asile communal. Ils l’aménagèrent. Ils furent alors en butte à des réclamations…Pour y mettre fin, l’Etat Haïtien concéda par décret le terrain en question à Saint-Louis de Gonzague. Les Frères par la suite l’agrandirent par achats successifs et y élevèrent un chalet.

Le parc Saint-Louis fut inaugure le 8 Juillet 1939 par un championnat d’athlétisme de l’Institution. Cette fête sportive porta d’autres établissements à se lancer dans la pratique des jeux divers qui constituent l’athlétisme. Ainsi le comité des sports put organiser des rencontres et des concours. Les festivals sportifs au Parc Saint-Louis se prolongèrent une quinzaine d’années. Le plus souvent, les Saint-Louisiens gagnèrent aux points et remportèrent la grosse partie des coupes.

On se souviendra longtemps des rencontres sensationnelles qui opposèrent à trois reprises, en football et en athlétisme, Saint-Louis de Gonzague à Saint Georges’ Collège de la Jamaïque.

Au premier tournoi, au parc Saint-Louis, la victoire fut remportée par les Jamaïcains. Football : 3-1 ; 2-2 ; 1-1. En athlétisme, 99 points à 60. Victoire due au superbe athlète Teddy Saunders qui cumula des les points aux jeux. La deuxième rencontre eut lieu à la Jamaïque. Saint-Louis y fit triompher ses couleurs. Au football : 1-0 ; 2-1 ; 1-1. En athlétisme, 85 points a 63.

Du 2 au 9 janvier 1956, les rouges et verts se mesurèrent pour la troisième et dernière fois, au Parc Saint-Louis ne devait au football perdre aucun match : 1-1 ; 1-0 ; 2-0 ; en athlétisme, la lutte fut plus âpre et indécise jusqu’à la fin. C’est Roland Romain qui fit par un bond de 6m44, pencher la balance et donner la victoire à Saint-Louis.

Ainsi la superbe coupe offerte par le capitaine Lataillade et gagnée par les Saint-Louisiens ne quitterait pas nos rives.

LE VOLLEY-BALL

    En 1963, Le Comite Olympique Haïtien relançait le volley-ball. Dès les débuts, il fit appel à des Frères de Saint-Louis pour les adjoindre au comité d’organisation, la F.H. V.B. et au corps d’arbitrage.

La même année, le ‘’Club Sportif Saint-Louis’’ alignait ses volleyeurs aînés devant ses filets. Cette équipe, – avec Argant pour Capitaine- gagna définitivement la première coupe ‘’Clovis Bonhomme’’.

Les cadets, moins chanceux, ont pourtant remporte quatre fois sur sept l’instable trophée ‘’Dubonnet’’. Quant aux minimes, invaincus six années consécutives, ils ont gagne coup sur coup les deux premières coupes ‘’Raoul Coicou’’. Apres un premier faux pas en demi-finale l’an passe, ils gardent l’espoir de se ressaisir.

En plus de victoire chèrement disputées à de très forts adversaires, comme ‘’Mano’’ et son équipe de pompiers, les volleyeurs de Saint-Louis ont pu savourer et apprécient encore les joies les plus durables de belles amitiés, nées au hasard des rencontres. A cela s’ajoute pour les aînés le souvenir ineffaçable de séjour de rêves dans les capitales du Nord et du Sud, ou les ‘’teams’’ locaux les ont plusieurs fois invités.