Home » 2022 » novembre

Monthly Archives: novembre 2022

Consultation Evalnote

Login

Flux La Vie à SLG

Rejoignez-nous!

Catégories

Calendrier

novembre 2022
L M M J V S D
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

Compteur de visites

web counter



Ce site est une courtoisie de la FASLG

Éduquer ensemble – No2

28 novembre 2022 no 02

SOMMAIRE

 

Temps de l’Avent 1

Vision et pragmatisme. 1

Les 10 erreurs que les profs devraient éviter de commettre  1

1. Être AMI avec ses élèves  1

2. L’indiscipline en classe  1

LA VIE A SAINT-LOUIS. 1

 



Temps de l’Avent

 

L’Avent est le temps de l’attente pieuse et joyeuse. Il débute le 4dimanche avant Noël, et marque le début de l’année liturgique. Ce temps a une double caractéristique : c’est à la fois un temps de préparation aux solennités de la Nativité, où l’on commémore le premier avènement du Fils de Dieu parmi les hommes, et un temps où, par ce mémorial, les âmes se tournent vers l’attente du second avènement du Christ à la fin des temps.

L’AVENT rime avec cinq attitudes que nous inspire le psaume 129 et qui peuvent nous aider à faire de ce temps fort un temps de grâce.

Attendre : L’Avent est bien le temps de l’attente du salut, le temps où nous sommes invités à dire avec le psalmiste : « Mon âme attend le Seigneur plus qu’un veilleur ne guette l’aurore. Plus qu’un veilleur ne guette l’aurore, attends le Seigneur, Israël. » (Ps 129,6).

Veiller : Voilà l’attitude fondamentale que nous sommes invités à adopter pour bien vivre ce temps de l’Avent où nous nous préparons à fêter NOEL. Le veilleur est celui qui réfléchit, qui prie, qui prévient, qui surveille, qui anticipe, qui espère le soleil levant. Dans le Ps 129, au verset précité, il est associé au verbe « attendre » : « …Plus qu’un veilleur ne guette l’aurore, attends le Seigneur, Israël. »

Espérer : L’Avent, c’est aussi le temps de l’espérance qui donne force et énergie pour ne pas sombrer dans le désespoir et pour affronter l’avenir avec confiance. » Dans le Ps 129,5, il est lui aussi associé au verbe « attendre » : « J’espère le Seigneur de toute mon âme ; je l’espère, et j’attends sa parole. »

Nettoyer : Le temps de l’Avent est encore celui de la préparation à la venue du Sauveur, de celui qui vient nous racheter de nos fautes (cf. Ps 129,8). Mais pour que cette préparation soit effective, un nettoyage intérieur s’impose. Car le Saint des Saints, le Seigneur des Seigneurs, qui vient faire sa demeure en nous ne saurait être accueilli dans un espace insalubre. Pour un tel exercice de nettoyage, l’accueil du sacrement de la Réconciliation peut très bien nous aider.

Témoigner : Si vous attendez un inconnu, et que personne ne vous dit qui il est, vous aurez du mal à le reconnaître. Le témoin permet de savoir ce qu’on voit. La lumière seule ne fait pas sortir des ténèbres, il faut un témoin. Les livres sont à la bibliothèque, la science et la technologie sont là ; mais sans enseignant, les plus intelligents ne quitteront pas les ténèbres. Puissions-nous être tout au long de ce temps de l’Avent des témoins de l’espérance, ou mieux des témoins de celui qui vient combler l’espérance des hommes.

 

Espoir ou espérance ????

L’espoir repose sur une vue humaine de la situation. Selon que nous sommes optimistes ou pessimistes, selon la connaissance que nous avons du contexte, nous serons plus ou moins portés à espérer un avenir meilleur ou à désespérer de voir les choses bouger…
L’espérance repose sur la foi en Dieu qui est fidèle à sa promesse d’être toujours à nos côtés pour nous donner force et courage pour marcher vers la sainteté à travers nos joies et nos épreuves de chaque jour.

Ainsi les chrétiens persécutés sont remplis d’espérance, même si bien souvent leurs perspectives d’un avenir meilleur sont quasi nulles.

 

Vision et pragmatisme

 

Tous ceux qui ont parcouru la correspondance de Jean-Marie de la Mennais ont été surpris par le nombre de lettres qui traitent de sujets pratiques : questions financières, matérielles, sanitaires, administratives… Très souvent, il faut même attendre la toute fin de l’épître pour trouver des considérations plus élevées, éducatives ou spirituelles. Quand nous lisons la vie du Père de la Mennais, nous voyons un homme sur-occupé, s’escrimant sur de nombreux champs de bataille, aux prises jour après jour avec l’administration des différents gouvernements, s’efforçant de voir clair dans des affaires complexes. Que d’énergie, de fatigues, que de kilomètres parcourus, de pages noircies ! L’expression « s’épuiser à la tâche » semble avoir été taillée sur mesure pour lui. Cette suractivité, si elle est le lot habituel de tous les fondateurs, ne dit pas leur secret. Ils ont été, selon l’expression de l’Évangile, de bons serviteurs dans la maison du Père. Ils se sont montrés disponibles et efficaces parce qu’ils savaient qui ils servaient et que leur volonté s’accordait avec celle du Père. Chez l’ensemble des fondateurs, nous retrouvons cette alchimie rare entre une vision juste et ajustée et un pragmatisme de tous les instants.

Dès le début de sa vie sacerdotale, Jean-Marie en a fait l’expérience. L’événement fondateur du Torrent d’idées vagues peut être considéré comme la vision initiale de notre fondateur. Le 13 novembre 1807, alors qu’il se repose à La Chesnaie, la lecture de l’article sur les jacobites dans le dictionnaire de Bergier, provoque en lui un déclic « une sorte de bouillonnement d’idées qui, à partir d’une hérésie particulière font refluer à l’esprit de Jean-Marie de la Mennais l’ensemble des hérésies, les schismes, les religions non chrétiennes, le paganisme… et le confirment dans l’ardente volonté de travailler au retour de toutes les religions à l’unité de Dieu… ».

Il écrit alors en une heure et demie trente-trois paragraphes décrivant un plan d’action global et les moyens concrets à mettre en œuvre qui orienteront tout le reste de sa vie autour d’un objectif global : travailler à l’unité. Durant cette expérience, il a «vu » les enjeux fondamentaux pour l’homme, la société et l’Église, vision à la fois prophétique, messianique et apostolique.

Cette expérience spirituelle du jeune prêtre a vite été confrontée à la réalité. Cette confrontation ne l’a ni détourné ni paralysé. Bien au contraire, elle a déterminé une caractéristique supplémentaire des fondateurs : l’urgence d’agir. Administrateur du diocèse de Saint-Brieuc, il a vu la réalité d’une Bretagne pauvre, divisée, d’une population souffrante et aliénée et tout particulièrement la situation dramatique des enfants, filles et garçons, dans les villes et campagnes. Cette vision de la réalité brutale l’a atteint profondément dans toutes les dimensions de son être. Elle est entrée en concordance avec ce qui s’était révélé à lui durant l’écriture du Torrent d’idées vagues et l’a amené à discerner ce qu’il fallait faire et à y consacrer toutes ses forces et ses capacités, à tous les instants. Et ce, durant la quarantaine d’années qui a suivi ainsi qu’en témoignent les courriers dont nous parlions au début de cet article. (À suivre)

Extrait du livre « Abécédaire de pédagogie mennaisienne » (Frère Thierry Beauplet)

 

Les 10 erreurs que les profs devraient éviter de commettre

 

En classe, les enseignants commettent des erreurs pédagogiques et relationnelles qui peuvent être préjudiciables dans le cadre de l’apprentissage de l’élève ou la relation prof – élève. Voici une liste de ce que les profs n’ont pas le droit de faire ou ce qu’il ne faut pas faire en classe :

 

1. Être AMI avec ses élèves

Être ami avec ses élèves, c’est la porte ouverte aux dérapages. Les enseignants doivent prendre et garder une certaine distance avec leurs élèves. Tout simplement, parce que la différence d’âge, de savoir et d’expériences rend cette amitié quasi-impossible. On peut exprimer une grande sympathie pour nos élèves, mais tout doit rester dans le cadre strict d’une relation professionnelle prof-élève. Par contre, rien ne nous empêche de recevoir des courriels de nos élèves ou de discuter avec eux, dans la mesure où chacun respecte ses limites.

Si vous acceptez l’amitié de l’un de vos élèves, vous serez obligé d’accepter l’amitié de toute votre classe, car en effet, comment dire oui à l’un et non à l’autre ? Le même problème se pose aussi au niveau des réseaux sociaux. Être ami avec ses élèves sur Facebook, par exemple, peut compromettre ou rompre le lien pédagogique entre le professeur et ses élèves. De plus, cette situation donne l’illusion aux élèves qu’ils peuvent obtenir des privilèges et s’immiscer dans la vie personnelle du professeur. La solution préconisée est de créer un profil professionnel à côté du profil personnel.

L’enseignant doit se concentrer sur l’instauration du respect en classe.

 

2. L’indiscipline en classe

La mauvaise conduite des élèves en classe est une vraie source de perturbation des cours. Une enquête menée par l’OCDE (Organisation de coopération et le développement économique) sur un échantillon de 260 000 enseignants et chefs d’établissements de 48 pays affirme que les enseignants passent plus de 14 % de leur temps à instaurer la discipline en classe ou à faire régner le calme au lieu de dispenser les cours. En d’autres mots, le manque de discipline nuit à l’apprentissage et perturbe l’enseignement. De surcroît, les élèves apprennent moins bien et ils se sentent très malheureux, ce qui peut avoir un impact réel sur leurs performances.

Les profs souhaitent imposer leurs exigences, mais ils n’y parviennent pas toujours. Ils font ici preuve d’impuissance car ils ont l’impression que leur autorité est constamment défiée et remise en question. Cela cause une double souffrance des professeurs, physique et psychologique. Voici donc quelques solutions qui pourraient vous aider à (ré)instaurer la discipline :

·         Rédigez une charte de classe de bonne conduite claire et lisible.

·         Isolez l’élève difficile en lui demandant un écrit.

·         Encouragez les bons comportements des élèves.

·         Établissez un système de récompense.         (à suivre)

 

LA VIE A SAINT-LOUIS



Anniversaires : Bon anniversaire à tous ceux qui sont nés en novembre

 

1er

FELIGET Yvan

14

FRANCOIS Jean Watson

15

SOIRIN Yvania

21

BERNADIN Jean Eddy

22

PAILLANT Johnny

23

DEFAY Fredrick

23

BERTRAND Rigaud

27

AUGUSTE Jean Maxime

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 





Savoir-Vivre (Tenue)

 

Les élèves sont autorisés à venir en couleurs jusqu’à nouvel ordre mais comme le stipule la charte de l’école, « en tout temps, chacun se présente en tenue convenable à l’école : souliers noirs ou tennis complètement fermés, chaussettes, pantalon long ou jeans simple, ceinturon, maillot uni à l’intérieur du pantalon, avec manches et col, cheveux courts, coupe simple ».

 

A picture containing text

Description automatically generated

40 ans de notre chapelle Notre-Dame de la Présentation

L’ouverture de cette année jubilaire se fera en deux temps. Le jeudi 8 décembre 2022, nous aurons la messe des élèves avec la participation d’une classe ou deux par niveau et le 11 décembre ce sera la célébration dominicale pour tous les fidèles de la Chapelle et une délégation de 5 élèves par classe.

 

Fraternité mennaisienne :

Dimanche 18 décembre : Temps de convivialité pour la fraternité mennaisienne de Delmas à midi (12h).

 

jeunes mennaisiens SLG

28 novembre – 2 décembre 2022 : Lancement du groupe des jeunes mennaisiens SLG avec les élèves intéressés de S3 et S4.

 

Félicitations (Moniteurs)

Aux élèves qui se sont distingués par leur engagement exemplaire auprès des enfants défavorisés de Cité Soleil et leur fidélité durant les activités des vacances estivales et les journées récréatives de ce mois novembre :

          Bryan Ruben, Steddy Pierrilus et Bontzley Petit-Frère de NS4

          Marcus Saint-Louis et Ernst Bernard de NS2

           

Accompagnement

Mme Linda MÉTAYER, psychologue, et son équipe seront dans nos murs cette semaine pour assurer quelques workshops en faveur de nos élèves : Mardi (3ème Cycle)/Mercredi et jeudi (Secondaire)

 

Pensée pour chaque jour

(À écrire au tableau et sur les cahiers)

 

Lu 28: « Veillez donc, car vous ne savez pas quel jour votre Seigneur vient. »

Ma 29 : « C’est à l’heure où vous n’y penserez pas que le Fils de l’homme viendra. » 

Me 30 : « Aussitôt, laissant leurs filets, ils le suivirent. » Mt 4

Je 1er « Prenez appui sur le Seigneur, à jamais. » Is 26

Ve 2: « Seront supprimés tous ceux qui s’empressent à mal faire. » Is.29

Sa 3 : « Dès qu’il t’aura entendu, le Seigneur te répondra. » Is 30

Di 4: « En ces jours-là fleurira la justice. » Ps 71

Éduquer ensemble – No1

15 novembre 2022 no 01

SOMMAIRE

 

Témoigner de l’espérance 1

Une belle méditation de Charles Péguy écrivain, poète et essayiste français 1

5 octobre 2022 : Journée mondiale des Enseignants 1

La vie à Saint-Louis – Anniversaire 1

La vie à Saint-Louis – CONVOCATION 1

La vie à Saint-Louis – remerciements 1

JOURNÉE DE L’ENFANCE 1

chapelle Notre-Dame de la Présentation 1

Neuvaine mensuelle du mois de novembre 1

Pensée pour chaque jour 1

CONCLUSION 1

 

Témoigner de l’espérance

« Témoigner de l’espérance » ! Nous pouvions difficilement rêver mieux comme thème d’année au cœur de cette douloureuse et épuisante épreuve que nous vivons comme croyants, comme peuple, comme nation. Laissons résonner en nous ces mots de Frère Hervé Zamor, Supérieur Général des FIC, inspirés du Pape François, pour être de vrais témoins de l’espérance contre les vents et marées de notre triste quotidien.

 

« Conflits armés, crise écologique sans précédent, inflation galopante un peu partout, menace de famine çà et là ! Notre monde va mal. Lhorizon est bien sombre. Dans un tel contexte, comment « témoigner de lespérance » ? Pour que chacun (e) puisse apporter sa petite pierre, dix exhortations au mode impératif, inspirées de la catéchèse du Pape François : « Éduquer à lespérance », le 20 septembre 2017, peuvent servir de repères ou dindications.

Tu veux « témoigner de l’espérance » dans notre monde d’aujourd’hui ?

Sois la lampe qui éclaire la route de tes frères et sœurs.

Fleuris là où tu es semé (e).

Si c’est possible, relève-toi quand tu tombes. Dans le cas contraire, laisse-toi aider pour te remettre debout.

Écoute la voix de ceux qui sèment l’amour, la vérité, la justice et la paix.

Aime les personnes qui croisent ton chemin et respecte-les.

ve toujours. Et, avec la grâce de Dieu, ne désespère jamais.

Ouvre-toi à la promesse de croissance qui se cache en chaque frère ou sœur. Ce n’est qu’ensemble, dans le dialogue et l’acceptation mutuelle, que nous pouvons vraiment réaliser quelque chose de bon pour tous.

Vis de cette simplicité qui atteste que tu ne te sens supérieur à quiconque et que nous sommes tous disciples, tous essentiels, tous d’égale dignité́.

Cultive tes idéaux et recherche toujours ce qui remplit le cœur, fortifie le corps et enlevé l’esprit.

Apprends à t’émerveiller devant la beauté́ de tout ce qui t’entoure.

Heureux (se) es-tu, si tu t’efforces d’être, chaque jour, comme Marie, témoin de l’espérance, cette petite lumière qui éclaire, cette main qui relève, ce regard qui sait cueillir tout ce qui est beau, grand et vrai chez ton frère ou ta sœur, ce cœur qui aime sans conditions. C’est ainsi que tu pourras vivre ta vocation de sentinelle qui veille durant la nuit en attendant l’aurore (Is 21, 11-12). Que c’est beau d’être appelé́ (e) à être l’aube sans fin de l’Église au cœur de notre monde d’aujourd’hui ! »

F. Hervé Zamor, s.g. La Mennais Click Infos # 4

 

Une belle méditation de Charles Péguy écrivain, poète et essayiste français

Retour au sommaire


Une belle méditation de Charles Péguy écrivain, poète et essayiste français mort sur le champ de bataille de l’Ourcq en 1914, pour ces temps que nous vivons :

 

La foi que j’aime le mieux, dit Dieu, c’est l’espérance.

La foi, ça ne m’étonne pas, ça n’est pas étonnant. J’éclate tellement dans ma création.

Mais l’espérance, dit Dieu, voilà ce qui m’étonne.

Ça c’est étonnant, que ces pauvres enfants voient comment tout ça se passe et qu’ils croient que demain ça ira mieux, qu’ils voient comment ça se passe aujourd’hui et qu’ils croient que ça ira mieux demain matin.

Ça c’est étonnant et c’est bien la plus grande merveille de notre grâce. Et j’en suis étonné moi-même.

Il faut, en effet, que ma grâce soit d’une force incroyable, et qu’elle coule d’une source et comme un fleuve inépuisable.

La petite espérance s’avance entre ses deux grandes sœurs, et on ne prend seulement pas garde à elle. Sur le chemin du salut, sur le chemin charnel, sur le chemin raboteux du salut, sur la route interminable, sur la route entre ses deux sœurs, la petite espérance s’avance. C’est elle, cette petite, qui entraîne tout. Car la foi ne voit que ce qui est. Et elle, elle voit ce qui sera.

La charité n’aime que ce qui est, Et elle, elle voit ce qui sera.

La foi voit ce qui est dans le temps et l’éternité.

L’espérance voit ce qui sera dans le temps et l’éternité.

Pour ainsi dire dans le futur de l’éternité même.

Et au milieu de ses deux grandes sœurs elle a l’air de se laisser traîner. Comme une enfant qui n’aurait pas la force de marcher. Et qu’on traînerait sur cette route malgré elle. Et en réalité c’est elle qui fait marcher les deux autres. Et qui les traîne, et qui fait marcher le monde. Et qui le traîne. Car on ne travaille jamais que pour les enfants. Et les deux grandes ne marchent que pour la petite.

Charles Péguy,

Le porche du Mystère de la deuxième vertu,

Nouvelle Revue Française, 1916, p. 251.


Retour au sommaire


 

5 octobre 2022 : Journée mondiale des Enseignants

5 octobre 2022 : Journée mondiale des Enseignants

Chers professeurs, bonjour !

Bonne journée mondiale des enseignants à vous tous !

Au lendemain de la seconde guerre mondiale, P. Pierre Lyonnet, un grand éducateur jésuite qui a laissé une trace indélébile en ceux qu’il a formés, écrivait : « Il est infiniment plus passionnant et plus important de se pencher sur l’âme d’un enfant, qui peut-être sera un saint ou qui peut-être sera infidèle à la grâce divine, et personne n’en aura rien su, que de savoir à quelle issue nous conduisent le choc des armes et la politique, parce qu’en définitive le sort du monde est entre les mains du premier, de cet enfant ». L’éducation, cette manière de « se pencher sur l’âme d’un enfant » pour lui permettre de prendre corps, de « venir au monde », ouvre la voie étroite de l’espérance dont nous voulons être des témoins crédibles tout au long de cette année 2022-2023. Puissions-nous comme éducatrices et éducateurs, contribuer à cette culture de l’espérance dans ce beau métier que nous exerçons en distanciel ou en présentiel. Félicitations encore aux uns et aux autres pour tous les efforts consentis pour accompagner, guider nos élèves en cette période de crise.

Retour au sommaire


 

La vie à Saint-Louis – Anniversaire


Anniversaires : Bon anniversaire à tous ceux qui sont nés en novembre

 

1er

FELIGET Yvan

Librairie primaire

14

FRANCOIS Jean Watson

Anglais

15

SOIRIN Yvania

Entretien au primaire

21

BERNADIN Jean Eddy

Peintre – entretien

22

PAILLANT Johnny

Entraineur

23

DEFAY Fredrick

Mathématiques – Volleyball

23

BERTRAND Rigaud

Plomberie – entretien

27

AUGUSTE Jean Maxime

DVS 3e Cycle – Français


Retour au sommaire


 

La vie à Saint-Louis – CONVOCATION

Convocation (16-17 novembre)

 

L’actualité nationale avec son cortège d’imprévus et de violences ne nous a pas permis de lancer l’année scolaire le 3 octobre dernier. Après échanges et discernement avec plusieurs acteurs de notre communauté éducative, nous pensons que le moment est venu d’organiser une reprise graduelle en présentiel cette semaine en adoptant les dispositions suivantes :

Mercredi 16 novembre : 5AF et 6AF(7h30-13h00), 8AF et 9AF, S3 et S4 (7h30-14h00).

Jeudi 17 novembre : 1AF(7h30-13h00), 7AF, S1 et S2 (7h30-14h00).

Convocation générale à l’Institution SLG à partir du 21 novembre.

Élèves et Professeurs se présentent à l’Institution en couleurs, mais en tenue décente.

N.B. Les cours du mercredi se feront en ligne pour les élèves du 3ème Cycle et du Secondaire.

Retour au sommaire


 

La vie à Saint-Louis – remerciements

 

Merci à tous les acteurs de notre communauté éducative !

 

Nous saluons les efforts de nombreux professeurs, notamment ceux qui nous sont arrivés de très loin en peu de temps, pour être avec nos élèves durant ces deux journées-tests, globalement réussies. Nous avons été comblés au-delà de notre espérance, avec un effectif réduit certes pour les 6 niveaux convoqués le premier jour mais assez élevé pour les 4 niveaux du deuxième jour (N.B. 83% de présence en 1AF). Nous déplorons cette situation de crise qui a trop longtemps éloigné nos élèves de leur cadre habituel d’apprentissage et des précieux services auxquels ils ont droit. Nous souhaitons qu’ils puissent répondre massivement à la convocation générale des semaines à venir. Merci aux parents de nous soutenir dans cette initiative.

Retour au sommaire


 

JOURNÉE DE L’ENFANCE

A group of people sitting on a bench in a park

Description automatically generated with low confidence

Journée de l’enfance

 

Le 20 novembre marque le jour de l’adoption, par l’Assemblée générale de l’ONU, de la Convention relative aux droits de l’enfant signée en 1989.

Nous profitons de cette occasion pour inviter chacun et chacune à prendre connaissance de la nouvelle version du Protocole sur la Protection de l’Enfance des FIC d’Haïti, publié le 22 octobre 2022 dernier sur le site de l’école (islghaiti.org). Nous y reviendrons très prochainement avant la signature de la fiche d’engagement annoncée lors de la journée de formation de septembre 2022.

 

 

 

 

chapelle Notre-Dame de la Présentation

A picture containing text

Description automatically generated

chapelle Notre-Dame de la Présentation

 

L’année 2022-2023 sera celle des 40 ans de la Chapelle de notre Institution, Notre-Dame de la Présentation, dont le 8 décembre 1983 rappelle la bénédiction solennelle.

Des consultations sont en cours pour l’établissement d’un calendrier de célébrations que la Direction vous soumettra très prochainement.

Retour au sommaire


Neuvaine mensuelle du mois de novembre

 

Qui dit 18 novembre dit Vertières ! Mais cette date rime aussi avec le début de la grande neuvaine mensuelle pour la béatification de notre Vénérable Père Fondateur, Jean-Marie de la Mennais, un peu partout où les FIC sont implantés dans le monde. Nous étions sur le point de lancer cette neuvaine la semaine du 21 novembre mais après réflexion, nous avons décidé de la renvoyer au mois de janvier pour une plus large participation de nos élèves. Nous confions déjà au Seigneur par l’intercession de notre Père Fondateur la reprise de nos activités académiques et leur bon déroulement.

Retour au sommaire


 

Pensée pour chaque jour

Pensée pour chaque jour

 

(À écrire au tableau et sur les cahiers)

Pensées du Fr. Hervé Zamor, SG FIC

Lu 21: Présentation de la Vierge Marie

« Apprenons à faire route avec Jésus, chaque jour. »

Ma 22 : « Chaque jour, le Seigneur s’approche et marche avec nous. »

Me 23 : « Rendons gloire à Dieu pour ses bienfaits. »

Je 24 « L’Esprit Saint nous fait reconnaître Dieu dans ce qui est fragile et petit. »

Ve 25: « Tout faire pour la plus grande gloire de Dieu. »

Sa 26 : « Laissons-nous éduquer par la Parole de Dieu. »

Di 27 : Avent / « Revêtez-vous du Seigneur Jésus-Christ. » Rm 13

Retour au sommaire


 

CONCLUSION

 

Permettez-moi de conclure ce premier numéro de l’année avec cette invocation à Marie, inspirée de la prière de consécration du pape François (13 octobre 2013) :

Bienheureuse Vierge Marie, nous nous consacrons à votre Cœur Immaculé.

Nous unissons notre voix à celle de toutes les générations qui vous proclament Bienheureuse.

Nous vous confions nos familles, nos paroisses, notre diocèse, notre pays.

Gardez notre vie entre vos bras.

Bénissez et renforcez tout désir de bien. Ravivez et nourrissez la Foi, soutenez et éclairez l’Espérance. Suscitez et animez la Charité. Guidez-nous sur le chemin de la sainteté.

Enseignez-nous votre amour de prédilection pour les petits et les pauvres, pour les exclus et les souffrants, pour les pécheurs et ceux qui se sont égarés dans leur cœur.

Rassemblez-nous tous sous votre protection et remettez-nous tous à votre Fils bien-aimé, Jésus Christ, notre Seigneur. Amen

Message à l’attention de nos PARENTS d’élèves – 15 nov.

Chers Parents, bonjour !

Après échanges et discernement avec plusieurs acteurs de notre communauté éducative, nous pensons que le moment est venu d’organiser une reprise graduelle en présentiel cette semaine en adoptant les dispositions suivantes :

Mercredi 16 novembre : 5AF et 6AF(7h30-13h00), 8AF et 9AF, S3 et S4 (7h30-14h00).

Jeudi 17 novembre : 1AF(7h30-13h00), 7AF, S1 et S2 (7h30-14h00).

Convocation générale à l’Institution SLG à partir du 21 novembre.

Élèves et Professeurs se présentent à l’Institution en couleurs, mais en tenue décente.

Merci de votre collaboration !