Home » Anniversaire

Category Archives: Anniversaire

Consultation Evalnote

Login

Nouvelles récentes

Messages urgents!

Catégories

Compteur de visites

web counter


Ce site est une courtoisie de la FASLG

Fête de la Chapelle et de l’Institution

NOTRE-DAME DE LA PRÉSENTATION

Saint-Louis-de-Gonzague

A LA COMMUNAUTE EDUCATIVE SAIN-LOUISIENNE

Le 2 février est la fête de la chapelle de l’Institution.

Cette date a été retenue aussi comme la fête de l’Institution célébrée par les élèves et toute la communauté saint-louisienne.

Aussi, vous êtes invités chaleureusement à participer à l’une des célébrations suivantes :

  • Le 31 janvier à 8h30 am : avec les élèves du Primaire.
  • Le 1° février à 1h pm : avec les élèves du Secondaire
  • Le 2 février à 8h00 am : avec les élèves du Troisième Cycle
  • Le 4 février à 7h00 am : avec les habitués de la Chapelle.

Bienvenue à tous et bonne fête déjà!

La Direction

0
0

Joie et Reconnaissance en cette journée d’anniversaire de notre Directeur Général de l’Institution

Célébration d’un Homme Exceptionnel

Aujourd’hui, nous célébrons avec une immense joie l’anniversaire de Frère Simon Alphonse, le Directeur Général de l’Institution Saint-Louis de Gonzague. Frère Simon n’est pas seulement un Directeur dévoué, mais un guide exceptionnel qui a profondément enrichi notre communauté par sa vision inspirante et son amour inconditionnel envers l’Institution.

À noter qu’il célèbre son anniversaire le même jour que la joyeuse solennité de l’immaculée Conception.

Un Leadership Inspirant et Bienveillant

En tant que membre dévoué de la communauté des Frères F.I.C, Frère Simon Alphonse incarne les valeurs de compassion, d’éducation et de service. Son leadership sage à la tête de notre institution a apporté des changements significatifs pour le bien de chacun. Nous honorons aujourd’hui non seulement son anniversaire, mais aussi son engagement continu envers l’éducation, la spiritualité et le bien-être de tous ceux qui font partie de la famille saint-louisienne.

Des Vœux de Joie et de Prospérité pour l’Avenir

En cette journée significative, unissons-nous pour souhaiter à Frère Simon Alphonse un joyeux anniversaire. Que cette journée spéciale soit remplie de joie, de prières et de bénédictions pour ce guide dévoué. Puissent les années à venir être marquées par le succès, les réalisations et les moments de grâce divine sous sa direction bienveillante. Nous exprimons notre reconnaissance sincère pour sa contribution inestimable à notre communauté et lui adressons nos vœux les plus chaleureux pour un avenir béni.

ISA

Un Leadership Inspirant et Bienveillant

0
0

Message à l’occasion de la journée du 5 octobre

« Chères collaboratrices, chers collaborateurs, je voudrais en cette journée du 05 octobre saluer votre engagement exemplaire dans la tâche colossale qui incombe aux enseignants qui ont le rôle de faire s’épanouir les talents des élèves, tout en leur inculquant les bases de la vie en groupe et en société. Saisissons cette chance unique que nous avans comme enseignants, enseignantes pour transformer durablement, ici et maintenant, la vie de ces hommes de demain que nous avons entre nos mains en leur façonnant un avenir durable et en favorisant l’épanouissement de chacun.

Ainsi nous serons, avec le secours de Marie. Notre Dame du Rosaire que nous honorons en ce mais d’octobre, de bons et fidèles serviteurs de l’Espérance.

Au nom de la Communauté des Frères et de la Direction générale SLG, merci à vous tous qui chaque jour vous rendez disponibles et présents pour l’instruction et l’éducation des enfants et des jeunes de Saint-Louis, dans ces temps difficiles que nous connaissons!
Au nom de la Communauté des Frères et de la Direction générale SLG, merci à vous tous dont la contribution à l’évangélisation est indéniable pour faire naître nos élèves à la vie nouvelle, par votre seule présence à l’Institution, par le témoignage de votre foi et par votre transmission catéchétique du message évangélique !


Au nom des élèves de notre Institution et de leurs parents, merci à vous tous qui ne vous laissez abattre par aucun mouvement de découragement, mais qui, par amour des enfants et des jeunes, donnez votre temps sans compter pour leur partager votre compétence, votre expérience et votre espérance!
Au nom des élèves de notre Institution et de leurs parents, merci à vous tous qui vous faites proches de ces élèves qui vous sont confiés et qui les préparez pour être des personnes au service des autres par leurs connaissances, leur qualité de dévouement, leur sens de la justice, leur amour du travail, leur amour de la vérité

Fr. Simon

0
0

Une journée mémorable : Messe d’action de grâce et concert mémorable des 40 ans de la chapelle »

Une journée de célébrations marquée par la messe d’action de grâce

La journée du 24 juin 2023 a commencé en beauté avec la messe d’action de grâce du jubilé d’or des anciens de 1973 et du jubilé d’argent de ceux de 1998. C’était un moment de gratitude et de réjouissance pour les anciens élèves qui se sont réunis pour commémorer ces anniversaires spéciaux.



Le concert tant attendu : 40 ans de musique et de passion

Cependant le coup de maître de cet après-midi qui restera dans nos cœurs a été sans conteste le concert des 40 ans de la chapelle Notre Dame de la Présentation. Cet événement tant attendu, après de nombreux efforts collectifs, s’est concrétisé dans toute sa splendeur. Après tout, 40 ans ce n’est pas rien, c’est exceptionnel !



Une symphonie de voix et de talents

Trois chorales ont animé l’événement. Celle des institutions du Sacré Cœur et Saint Louis de Gonzague dirigées par Mr Will Hodgson, la chorale Effata dirigée par Kenson Edmond et la chorale Symphonie des anges dirigée par Bendy Joseph. Elles étaient accompagnées des artistes invités : »Alzire Rocourt, Josué Alexis, Christ-andchel Beaucejour et Déborah Céus ». Le tout commenté par Cameau Carl Marvens, maitre de cérémonie et choriste de la chorale ISC-SLG qui n’étant pas à son premier rodéo en la matière a su imprégner l’assistance de son énergie contagieuse habituelle.



Un triomphe musical et émotionnel


Devant des choristes passionnés prêts à montrer leur talent et le fruit de leur dur labeur, le concert s’est avéré être un franc succès.

La combinaison de la chorale, des artistes invités et de l’ambiance chaleureuse de la chapelle a créé une expérience musicale inoubliable. Les vibrations des chants ont parcouru les corps des spectateurs, créant une atmosphère vibrante et émouvante.



La beauté de l’art et l’unicité des interprétations

La diversité des styles d’interprétation des différentes chorales qu’ils soient plutôt classiques ou populaires a su à la fois opposer chaque prestation tout en mettant en lumière leur beauté respective. Ainsi, dans ce catalyseur qu’était la chapelle, opposition et complémentarité ont fait la mémorabilité et l’unicité de la séance.



Harmonie et émotion

Habituellement , je suis de ceux qui pensent que la perfection est un leurre. Cependant je réalise que peut-être je ne regardais pas au bon endroit. La ligne droite, le contraste, la simplicité, la non-conformité et la discordance constituent la beauté de tout art. Je ressens encore les vibrations des chants parcourir mon corps, alors que l’écho se répand dans l’enceinte de la chapelle. C’est pourquoi, je rejoins le maître de cérémonie qui ayant pu assister et profiter des différentes prestations était amplement satisfait et a osé affirmer que l’assistance l’était aussi.



Un concert qui enchante les spectateurs

Quoique le concert fut une réussite, sa préparation n’a pas été de tout repos et nous a coûté des mois de travail acharné. Nous avons recueilli le témoignage d’une choriste:

« le concert a été difficile à préparer. Pour la chorale ISC-SLG, cela n’a pas été parfait cependant nous nous sommes donné à fond et avons réussi à corriger les petits détails qui donnaient encore du fil à retordre même lors de la dernière répétition« . »



Le Fr. Simon exprime sa satisfaction envers cette journée mémorable

Une satisfaction que la majorité porte sur leur visage qui quoique fatigué laisse entrevoir un sourire. Une journée inoubliable où la chaleur fut le seul ennemi qu’on n’a pas su vaincre.

S’il faut reprendre le Fr Simon directeur général et coordonnateur de toutes les activités à l’école : « Oui vraiment on ne peut qu’être heureux à la fin de cette journée ».

Landais Mike – S3


Le concert des 40 ans de la chapelle Notre Dame de la Présentation a été un événement marquant, réunissant des choristes passionnés, des artistes invités et une communauté vibrante. La musique a créé une harmonie entre les participants, rappelant la beauté de l’art et la puissance de la musique. Cette journée restera gravée dans les mémoires comme un triomphe musical et émotionnel.

Quelques souvenirs…


0
0

Célébrons la fête de Saint-Louis de Gonzague – Un hommage à la jeunesse et à la sainteté

Nous fêtons!


Le 21 juin est une date spéciale pour les catholiques du monde entier, car c’est le jour où nous célébrons la fête de Saint-Louis de Gonzague. Saint-Louis est connu comme le patron des jeunes et des Scolasticats FIC, un modèle de vertu et un exemple de sainteté pour les générations à venir.

En cette journée mémorable, nous rendons grâce au Seigneur pour sa vie inspirante et le modèle de dévouement qu’il représente pour nous tous, pour les jeunes en particulier et à son dévouement envers Dieu.




Le parcours de Saint-Louis de Gonzague

Saint-Louis de Gonzague, né en 1568 dans une noble famille italienne, a consacré sa vie à servir Dieu et son prochain. Dès son plus jeune âge, il manifesta une grande piété et un désir profond de vivre une vie de sainteté. Il renonça à sa richesse et à son statut social pour embrasser une vie simple et austère. Il devint un jésuite et se consacra à l’étude, la prière et le service des malades, particulièrement pendant les épidémies de peste qui ravageaient l’Europe à l’époque.




La vertu de Saint-Louis


Saint-Louis de Gonzague est surtout connu pour sa grande vertu. Il était doté d’une humilité profonde, d’une obéissance sans faille et d’une chasteté exemplaire. Sa vie était centrée sur l’amour de Dieu et le service désintéressé envers les autres. Son amour pour Jésus-Christ transparaissait dans chaque acte de sa vie quotidienne, qu’il s’agisse d’aider les pauvres, de soigner les malades ou de se consacrer à la prière.




Un modèle pour la jeunesse


La jeunesse d’aujourd’hui peut trouver en Saint-Louis de Gonzague un modèle inspirant. Dans un monde souvent influencé par des valeurs éphémères, il nous rappelle l’importance de vivre selon des principes moraux solides. Il nous encourage à rechercher la sainteté, à développer notre foi et à mettre nos dons et talents au service des autres. Saint-Louis nous montre que la jeunesse peut être un temps de grâce et d’opportunités pour grandir spirituellement et contribuer au bien-être de la société.




La célébration de la fête


En ce jour spécial, de nombreuses paroisses et communautés chrétiennes à travers le monde organisent des célébrations en l’honneur de Saint-Louis de Gonzague. Des messes, des processions et des événements culturels sont organisés pour rappeler son exemple de vie et inspirer les fidèles à suivre ses traces. C’est également une occasion de prier pour les jeunes du monde entier, afin qu’ils puissent grandir dans la foi et marcher sur les pas de la sainteté.




Sainteté, jeunesse, prière


La fête de Saint-Louis de Gonzague nous rappelle la valeur de la jeunesse et l’importance de vivre une vie de sainteté. En suivant l’exemple de Saint-Louis, nous sommes encouragés à cultiver des vertus telles que l’humilité, l’obéissance et la charité. En cette journée spéciale, prions pour la jeunesse du monde entier, afin qu’ils puissent être inspirés par la vie de Saint-Louis de Gonzague et trouver leur chemin vers Dieu.


« Que la sainte Vierge, à qui Louis de Gonzague avait une dévotion si profonde, intercède pour tous les jeunes, les protège et les guide dans leurs choix de vie.

Que son amour maternel les entoure et les soutienne tout au long de leur parcours. Puissions-nous également apprendre de la détermination de Louis à suivre sa vocation malgré les obstacles et les oppositions.

Que nous soyons prêts à faire des choix audacieux pour répondre à l’appel de Dieu dans nos propres vies, en nous appuyant sur la grâce et la protection de la sainte Vierge Marie.

En commémorant la vie de Saint-Louis de Gonzague, rappelons-nous que la sainteté n’a pas d’âge et que chaque personne, peu importe sa jeunesse, peut être un instrument de Dieu pour répandre l’amour et la paix dans le monde.

Saint-Louis de Gonzague, priez pour nous et guidez-nous sur le chemin de la sainteté. Sainte Vierge Marie, veuillez intercéder pour tous les jeunes du monde entier. »

Amen.



Contenu Similaire…

 » Histoire de Saint-Louis de Gonzague. « 

0
0

Mme Daniel fête ses 50 ans dans l’enseignement ce 14 juin 2023.

Présentation

Dans le monde de l’éducation, rares sont les profs qui parviennent à marquer la vie des apprenants qui leur sont confiés de manière indélébile. Ceux ou celles qui y parviennent méritent sans aucun doute une palme d’or puisque ce n’est point chose aisée. Mme Daniel fait partie de ce cercle fermé, ces mentors dont la passion et le dévouement inébranlables transcendent les décennies.
Aujourd’hui, nous célébrons les 50 ans d’enseignement d’une professeure de carrière dont le parcours exceptionnel mérite d’être souligné.
Madame Daniel a consacré sa vie à l’éducation, elle a façonné l’esprit de milliers d’élèves, les guidant sur le chemin si délicat de l’instruction. Son influence s’étend bien au-delà de la salle de classe, car elle a toujours été une source d’inspiration et de soutien pour tous ceux qui ont eu la chance de l’avoir comme professeure.


Notre « Tatie »

Ce qui distingue notre chère « Tatie » des autres, c’est sa nature encourageante et sa sévérité empreinte de douceur. Elle a ce don de faire comprendre à chaque élève qu’il est spécial et le pousse ainsi à donner le meilleur de lui même. Son exigence est légendaire. Elle n’hésite pas à être directe et explicative avec ses mots, car elle sait que c’est parfois la meilleure façon de faire passer son message.


Convivialité

Afin de célébrer cette incroyable carrière et d’exprimer sa profonde gratitude l’école a pris le soin d’organiser un moment de convivialité où presque tous les membres de la communauté étaient présents. Chacun à sa façon voulait montrer à Madame Daniel à quel point elle était appréciée et aimée. Elle devait absolument savoir que son parcours exemplaire ainsi que ses aptitudes avaient positivement influencé leur vie professionnelle et personnelle. Le Frère Simon Alphonse n’a pas tari d’éloges à l’égard de celle qui s’est donnée entièrement à Saint-Louis. Au nom de toute la communauté il a salué la conscience professionnelle de Mme Daniel laquelle est exemplaire. Jamais en retard, jamais absente sans motivation, un témoignage tout à fait vivant.



Les mots inspirants de Tatie

Enfin Tatie a pris la parole pour nous esquisser un peu son parcours et elle n’a pas non plus oublié de nous dire qu’elle tiendra chacun de nous dans la prière afin qu’avec l’aide de Dieu nous ayons le sens du travail bien accompli et la satisfaction d’avoir fait de notre mieux.






Merci est plus fort que tout ce matin. Des appels de partout ont égayé ma journée en me rappelant qu’aujourd’hui ramène mes 50 ans dans ce métier que j’aime tant. Oui mes anciens élèves sont éparpillés sur tous les continents.

Je dois vous avouer que j’ai passé le début de l’année à me demander: est-ce vrai que j’ai effectivement 50 ans dans ce métier? Ça s’est passé si vite. J’ai pris l’habitude de répéter que j’ai l’âge de mes élèves à celui qui ose me demander mon âge.

Diplômée de l’école normale professionnelle Élie Dubois en juin 1973, j’étais un peu aux enchères car je suis sortie lauréate de ma promotion. Tout le monde voulait avoir cette petite comme professeure dans son école ou dans son centre professionnel.

Fort de cela, je me suis vite casée à l’école de Christ-Roi de Bourdon où j’ai passé dix ans puis finalement mutée à l’école normale de Martissant et à Élie Dubois pour travailler l’après-midi. J’ai assuré également des cours de français au collège CIM et au collège le normalien au Bois Vernas. Mme Mentor a fini par faire appel à moi car elle voulait s’alléger un peu afin de s’occuper du jardin d’enfant de sa fille.

Ah ça j’étais dans mon bol avec la classe de 7ème B où j’enseignais le français. Par décence ou conscience professionnelle, je n’ai pris que 7 heures car j’avais des responsabilités ailleurs. Dès la fin de l’année, le directeur d’alors m’offrit une deuxième classe de français et quelques cours de créole.

C’était mon rêve de ne travailler qu’avec des garçons. C’est fait! Après quelques années j’ai du opter pour Saint Louis de Gonzague uniquement. « J’y suis, j’y reste, dit le dicton » Vu les difficultés que traverse le pays, j’ai l’avantage de travailler à Delmas et même d’y vivre jusqu’à nos jours.

Je ne saurai finir sans vous donner le secret de ma jeunesse. A chaque jour je regarde les choses avec des yeux neufs et cela fait littéralement fuir la monotonie. A chaque éclat de rires devant les bêtises ou les blagues de nos garçons c’est toute la vie qui prend un autre tournant et qui laisse entrevoir un meilleur lendemain. Dès que je suis avec mes élèves tout change. La bonne humeur est à cultiver dans notre beau métier. On se doit d’être des vecteurs d’espoir et de joie.

Merci à tous et à chacun pour tout ce qu’on a réalisé ensemble.

— Mme Daniel




Témoignages

j’ai tout de suite vu en elle une personne de confiance, une mère. Elle n’a voulu voir aucun de nous échouer. Je me souvienderai toujours d’elle comme étant la « bèl nègès » très chic, très franche mais aussi très directe ( ce qui peut déplaire à certains).

— Boursiquot Jamal
9e Rouge

C’est une personne très chaleureuse, mais sévère. Elle accorde beaucoup d’importance à l’ambiance de sa classe et se soucie beaucoup de ses élèves. Elle apprécie la simplicité dans les devoirs. Ses méthodes pour le cours sont excellentes.

— Hansley Lovince
ancien de la promotion Spiralis

0
0

Journée mondiale des enseignants!

Chers professeurs, bonjour !

Bonne journée mondiale des enseignants à vous tous !

Au lendemain de la seconde guerre mondiale, P. Pierre Lyonnet, un grand éducateur jésuite qui a laissé une trace indélébile en ceux qu’il a formés, écrivait : « Il est infiniment plus passionnant et plus important de se pencher sur l’âme d’un enfant, qui peut-être sera un saint ou qui peut-être sera infidèle à la grâce divine, et personne n’en aura rien su, que de savoir à quelle issue nous conduisent le choc des armes et la politique, parce qu’en définitive le sort du monde est entre les mains du premier, de cet enfant ».
L’éducation, cette manière de « se pencher sur l’âme d’un enfant » pour lui permettre de prendre corps, de « venir au monde », ouvre la voie étroite de l’espérance dont nous voulons être des témoins crédibles tout au long de cette année 2022-2023. Puissions-nous comme éducatrices et éducateurs, contribuer à cette culture de l’espérance dans ce beau métier que nous exerçons en distanciel ou en présentiel. Félicitations encore aux uns et aux autres pour tous les efforts consentis pour accompagner, guider nos élèves en cette période de crise.

Au plaisir de nous retrouver bientôt pour souligner dignement ce 5 octobre !

0
0

UN WEEKEND POUR CÉLÉBRER NOTRE DAME

Nous avons vécu ce vendredi 31 janvier 2020 cette traditionnelle – mais transformée par tant d’innovations – fête de la chapelle Notre-Dame de la Présentation de notre Institution Saint-Louis de Gonzague.

Cette journée fut marquée d’abord par la convivialité des Saint-Louisiens. Dans les classes, réunis par les divers mets apportés par chacun, se faisait une dégustation en toute fraternité.

equipe-prof20Nos sportifs, basketteurs et footballeurs, se sont régalés à travers une ensemble de compétitions. Dans l’après-midi, l’affrontement entre les enseignants et les apprenants se plaçait, éveillant l’orgueil de certains et rappelant des souvenirs puérils à d’autres. Jamais vaincue et menée par Frère Valmyr, l’équipe du corps professoral s’est vue remporter ce match au tir-au-but, après deux bonnes mi-temps qui se sont soldées par un score nul (3-3). Étonnement ? Désenchantement? On n’en croyait pas ses yeux !!! Les beaux arrêts de notre Directeur devenu gardien de but !!!messe20

Le surlendemain, comme à l’accoutumée, l’institution s’est recueillie pour honorer notre chapelle “ Notre dame de la Présentation et célébrer dans le même ton, la fête de la Chandeleur. Accompagnés de leurs titulaires, les élèves du secondaire ont pu assister à une messe profonde, remplie de messages et surtout un appel à la lumière, lumière qui guide et qui nous éclaire en ces moments difficiles.

Gallerie20Pour couronner la journée, les élèves ont eu droit à une exposition des plus belles captures de notre campus et du personnel. Travail réalisé par deux photographes en herbe du corps collégial: MILORD Mario Junior en NS3 et LOUIS Jacques dit “Fafo” en NS2.

 

reception20

Par la suite ce sont de nouveaux visages, attablés à la cafétéria, qui se présentèrent (nos Professeurs et Membres du personnel de l’école) autour d’un dîner tout de suite après l’Eucharistie. Ambiance agréable, mêts savoureux, bonne musique, blagues entre collègues, ainsi s’acheva notre week-end à l’institution.
Avec ces petits mots du Provincial, le Frère Géniaud LAUTURE: “Travaillez avec ordre, avec méthode et avec rigueur…ainsi vous brillerez et atteindrez les cîmes les plus élevées”, nous entamons donc ce mois de février en espérant que ces mots nous accompagneront et nous aiderons à mieux servir notre institution.

(Je m’en voudrais de ne pas souligner que le Frere Provincial a bien joué une mi-temps du match NS4 Vs Corps professoral).

Jean-Luc SEIDE, NS4R

 

 

 

« Bonne Fête dans les bras de Notre-Dame de la Présentation.
Ce jour ne peut s’achever sans me dire proche de toute la communauté …Que Notre-Dame continue de veiller sur toutes les personnes qui fréquentent notre espace saint-louisien… Qu’elle assure à tous la possibilité de vivre dans la dignité et paix… Bon courage à tous ! »
(Frère Joseph Bellanger, Rome, Italie)

0
0

Enseignants à l’honneur

Vendredi dernier, les enseignants étaient à l’honneur. NOUS étions à l’honneur! Au fond de nous-mêmes, non sans une certaine pointe de fierté et de satisfaction, nous nous sommes sentis utiles. Nous avons même pu expérimenter ces mots de François MITTERRAND : ‘Être enseignant, ce n’est pas un choix de carrière, c’est un choix de vie.’ Un ‘sacerdoce’, rappelle Gil.

Satisfaits, nous pouvons l’être, car notre élève Gil Sander JOSEPH nous élève dans son article Enseignants : bâtisseurs de demain. Mais en notre for intérieur, nous savons bien que nous ne ferons jamais assez pour mettre debout chacun des élèves qui nous sont confiés. C’est pour eux que nous donnons notre vie, de manière explicite ou implicite, comme le Bon Pasteur qui donne sa vie pour ses brebis et qui les conduit parfois sur un avenir qui nous dépasse et les dépasse.

Éducateurs : bâtisseurs de demain!

nouvelles3Que seraient nos journées sans des moments particuliers de célébration? Une banale succession de minutes et des secondes,
les unes les plus ennuyantes que les autres. Heureusement que les fêtes existent! Grâce à elles, nous échappons à notre quotidien parfois lassant, suffocant. Nous parvenons à prendre du recul sur nos ambitions, afin d’apprécier ce que nous sommes chanceux de posséder. Une perspective réconfortante sur le passé, des projections remplies d’espoir et d’enthousiasme dans le futur, une chance d’éprouver de la reconnaissance: voilà ce que nous offrent les fêtes.

Le vendredi 17 mai, nous célébrions nos éducateurs, nos pères et mères, nos confidents, nos conseillers, les témoins de nos égarements et les acteurs de nos redressements. Nous célébrions nos professeurs. En plus de nous ouvrir au vaste monde des connaissances livresques, ces hommes et ces femmes courageux partagent avec nous leur vision du monde. Ils nous tiennent la main sur le chantier de notre construction en tant que citoyens du monde. Ils mènent une vie de partage et d’amour, renouvelant à chaque lever du soleil leur vœu de sacrifice. Ils maculent nos souvenirs d’une part d’eux-mêmes: un sourire, un visage, une personnalité, un héritage éternel… la vie des professeurs, ils la consacrent au sacerdoce éducatif, se dévouant corps et âme pour l’unique bonheur d’offrir un creux d’eux-mêmes aux générations futures.

Ils mènent une vie de sacrifice et de patience. Une vie pas forcément exemplaire, mais une vie d’exemple. Nous apprenons continuellement de leurs erreurs et grandissons grâce à leurs conseils. Le nom de nos professeurs ne s’éteint pas avec leur souffle dans le linceul, il vit à jamais sur des milliers de lèvres et dans un recoin de milliers de souvenirs. Comme une semence sur une terre fertile, leur héritage prolifère dans nos âmes.

Le vendredi 17 mai, nous célébrions les professeurs, en particulier ceux de notre Institution. Ces hommes et ces femmes braves, emblèmes d’une dévotion inflexible pour une cause amplement estimable. Aujourd’hui encore, leur sacrifice revêt pour nous toute sa valeur. Merci!

Merci d’éveiller en nous la curiosité et la sagesse!

Merci de nous inspirer et d’être pour nous des modèles!

Merci de nous inculquer le goût de la réussite, en dépit de tout!

Si l’éducation est le pilier du monde, les éducateurs sont les vrais bâtisseurs de demain!   Bonne fête!

(Gil Sander JOSEH,  Élève de NS3 Rouge)

0
0

200 ans, ça se fête!!!

fic

Il y’a deux siècles, Gabriel Deshayes et Jean Marie de La Menais ont entreprit la réalisation de ce projet hors-pair « La création des Frères de l’Instruction Chrétienne ». Ils comprirent  que l’évangélisation et l’éducation vont de pairs. Ils ont voulu former des jeunes défavorisés tout en leur faisant connaitre le chemin de la vérité et la vie.  Le jeune est plus apte à suivre Jésus quand il est éduqué et quand il se sent utile à sa communauté.

Cette petite idée qui titillait dans la tête de ces deux hommes extraordinaires  est devenue deux cents années après une œuvre gigantesque. Deux cents ans plus tard les écoles FIC sont devenues le socle sur lequel repose l’intelligentsia haïtienne.

Il fut de notre devoir, nous, Saint-louisiens et adhérents à ce grand projet d’accueillir nos frères et sœurs venus de tout le pays. Sur le campus de Saint-Louis de Gonzague, des élèves du grand-Nord, de la bande Sud et du département de l’Ouest du pays se sont côtoyés dans la plus parfaite harmonie. On se sentait frères, on se mettait dans la peau de l’autre dans le plus grand amour et le plus profond respect.

Après la cérémonie d’ouverture, un match de Gala opposant les frères et le personnel de nombreux établissements   aux Saint-louisiens a ouvert les festivités. Le jour suivant les athlètes de différentes écoles se sont mesurés, même si quelques confrontations furent très serrées, on sentait la fraternité inébranlable qui fait de nous une si merveilleuse famille. Malgré une victoire écrasante des Saint-louisiens, nombreux étaient ceux qui se mêlaient déjà aux différentes délégations et qui vivaient en leur compagnie cet évènement unique.

Durant ces trois jours chacun de nous retiendra surement l’idée d’une rencontre magistrale. Ce fut une des rares manifestations qui réunit toute la famille des FIC.

En plus des mets copieux et une belle performance des musiciens du Cap-Haitien, nous avons entonné des chants rustiques, Nous n’étions qu’une famille, une seule et merveilleuse famille.

Pour clôturer en beauté cette belle célébration, une messe a été dite en l’honneur de nos  deux pères bâtisseurs.

Trois jours en tête à tête, nous avons fait tant de gestes de respect, d’amour et de solidarité, nous avons partagé nos rires, nos joies, nos pleures. Nous avons aussi partagé très subtilement cette énergie qui a toujours fait de nous des  champions, « le dépassement de soi.»

Une fois de plus nous avons montré que le vivre ensemble était  possible, nous nous sommes comportés en  dignes détenteurs du flambeau de l’espoir d’Haïti. Nous avons prouvé que nous sommes fiers de notre famille et que nous sommes prêts à prendre part à l’avancement de ce grand ouvrage.

Cette expérience restera burinée sur le rocher de notre mémoire collective et elle nous liera beaucoup plus que nous ne l’étions au par avant.

Louis Cleevens élève en Terminale à Saint Louis de Gonzague

[Best_Wordpress_Gallery id= »20″ gal_title= »jubilé 200 ans FIC »]

0
0

Weekend inter-écoles FIC pour marquer le jubilé des 200 ans de la congrégation des FIC

lamennaisDes délégations de l’ensemble des œuvres éducatives du réseau mennaisien d’Haïti – à l’exception du CENA – ont vécu un moment fraternel, sportif et spirituel durant le weekend écoulé.
Nos Fondateurs Jean-Marie de la Mennais et Gabriel Deshayes ont réuni leurs filles et fils haïtiens.
Ces témoins d’hier continuent d’être féconds en terre haïtienne à travers l’œuvre de leurs fils FIC. Que c’est beau de faire partie d’une telle communauté!
Les compétitions sportives sont souvent synonymes d’affrontements, de heurts. Nous étions loin de tout cela durant ce beau weekend. Si malentendu il y a eu, le dialogue en venait toujours à bout. Quelque chose disait, de manière quasi palpable, que l’union des deux Fondateurs qui s’est matérialisée dans le ‘Traité d’union’ – il y a 200 ans! – continue de façonner leurs fils.

Qu’il est bon pour des Frères de vivre ensemble et d’être unis!

C’est sans doute cette belle mélodie que nous fredonnions à l’unisson dans nos cœurs, sans même nous en rendre compte…

Chers élèves, chers jeunes, chers collaborateurs, chers Parents, chers invités, Avant tout propos, tournons vers Dieu qui nous rassemble pour ce week-end de fraternité autour de nos deux Fondateurs Jean Marie de la Mennais et Gabriel Deshayes

c’est ainsi que débutait le discours du provincial. Suivez l’intégralité du discours du Fr. Géniaud pou marquer l’ouverture de cette grande activité sur ce lien.

Témoignage de nos jeunes frères…

frere1 frere2 pere1

Le  témoignage saisissant de nos deux jeunes Frères Jean Yvelt PHILIPPE et Olson DUMEZIL nous situe dans cette lignée de témoins qui donnent leur vie parce qu’ils croient en cette vie communautaire harmonieuse aujourd’hui encore. Le Père Ellince MARTYR, Provincial des Oblats, notre célébrant principal, les a également encouragés à poursuivre leur route avec le Christ au service des jeunes. Il a raconté également l’histoire de sa propre vocation!

Weekend inter-écoles FIC : Nos RÉSULTATS SPORTIFS

 

IMG_9720.JPG.sb-bf5c32c6-lMnzy9

Le weekend inter-écoles FIC était aussi très SPORTIF : football – volleyball – basketball – athlétisme

VOLLEYBALL/Secondaire

SLG  champion !!!

FOOTBALL/Secondaire

SLG  champion !!!

BASKETBALL/Secondaire

SLG  champion !!!

BASKETBALL/3e Cycle

SLG  champion !!!

De nombreuses médailles ont été remportées par nos athlètes saint-louisiens dans toutes les catégories en vitesse, endurance, relais, lancers…

Félicitations à tous nos athlètes, toutes nos équipes et leurs coaches!!!

[envira-gallery id= »2393″]
[envira-gallery slug= »médaillés SLG – weekend fraternité FIC »]

Un grand merci à Leo Steeve Walter Jameson pour les photos.

Revivons ces moments à travers ces photos…

 

[Best_Wordpress_Gallery id= »13″ gal_title= »jubilé 200 ans FIC »]

0
0

Ouverture de la phase finale du championnat du Bicentenaire des FIC et du weekend de fraternité à Saint Louis

Mots d’ouverture du Provincial

                Chers élèves, chers jeunes, chers collaborateurs, chers Parents, chers invités,

               lamennaisAvant tout propos, tournons vers Dieu qui nous rassemble pour ce week-end de fraternité autour de nos deux Fondateurs Jean Marie de la Mennais et Gabriel Deshayes. Remercions-le d’avoir donné à l’Église ces deux vaillants prêtres qui ont porté comme un étendard le souci de l’éducation des plus pauvres, des plus abandonnés de la Bretagne profonde. Comme Moise, ils ont fait leur, cette parole du Seigneur : « J’ai vu, oui, j’ai vu la misère de mon peuple (…) Et j’ai entendu ses cris (…). Oui, je connais ses souffrances (…). Bouleversés jusqu’aux entrailles devant la détresse des enfants des campagnes au lendemain de la Révolution Française, ils ont décidé d’agir et d’agir au plus vite. Les deux étaient convaincus que l’éducation était le remède approprié à la délinquance dans laquelle était plongée cette partie de la France. Jean Marie de la Mennais écrivait : « Tout sort de l’éducation ». L’enfant, le jeune est lui aussi digne de respect et d’amour. Chacun de son côté avait mûri un projet pour répondre aux besoins éducatifs de ces enfants perdus dans les campagnes bretonnes quand leurs chemins se sont croisés. Rien ne préparait ces deux hommes différents par l’éducation, le tempérament et la culture, à une telle aventure. Et pourtant, ils se sont parlé, se sont appréciés et ont décidé de mettre en commun leurs énergies pour « procurer aux enfants du peuple, spécialement à ceux des campagnes bretonnes, des maîtres solidement pieux. » C’est ainsi qu’est née le 6 juin 1819, la Congrégation des Frères de l’Instruction Chrétienne. C’est une histoire magnifique, cette collaboration et cette amitié sans failles ni nuages, pendant plus de vingt ans, entre ces deux hommes aux personnalités riches et fortes, entre ces deux apôtres, ces deux saints rivalisant « de foi et de charité, d’abnégation et d’humilité ». (Études mennaisiennes, Gabriel Deshayes, Sa spiritualité, p.1).

            geniaudAujourd’hui nous fêtons deux cents ans d’engagement des Frères de l’Instruction Chrétienne au service des enfants et des jeunes dans 26 pays du monde à travers les 5 continents. Ce bicentenaire nous offre l’occasion de découvrir pour certains et de redécouvrir pour d’autres les figures emblématiques de ces deux illustres défenseurs de la cause des enfants à l’instar de Jean Baptiste de la Salle, de Bon Bosco et de tant d’autres.

                 L’acte posé par ces deux hommes nous édifie à plus d’un titre.

             1) L’enfance et la jeunesse sont une grâce de Dieu. Nous devons en prendre soin. C’est ce que nous enseigne le Pape François à travers son exhortation apostolique Christus vivit.

              2) Au-delà de nos différences, de nos divergences de vue, de nos conceptions, de notre substrat culturel, nous pouvons développer un vivre-ensemble harmonieux entre nous pour créer la vie, la vie pour nous, la vie pour les autres.

              3) L’éducation n’a pas de prix. Cet engagement envers les enfants et les jeunes doit se poursuivre à travers les Frères et les laïcs qui s’investissent dans l’éducation et la formation. Et pour cela, il faut qu’il y ait des jeunes généreux qui acceptent de se consacrer à cette noble mission à la suite de Jésus. C’est une main remplie de joie et d’espérance que je vous tends. N’ayez pas peur de vous engager dans ce projet fascinant et mobilisateur.

                Chers élèves, chers jeunes, chers collaborateurs, chers Parents, chers invités,

             Vous convenez avec moi que les activités sportives ne sont pas les seuls motifs de ce rassemblement. Certes, vous allez disputer la phase finale du championnat dont les éliminatoires ont eu lieu dans les différents secteurs. Cependant au-delà ces confrontations sportives, il y a la fraternisation, la rencontre de jeunes appartenant à un même réseau d’établissements, les établissements FIC. Nous partageons les mêmes valeurs : la disciple, l’amour, le respect, le pardon, le courage, la justice, la joie, l’entraide, le fair-play, etc. Que ces valeurs continuent de guider notre agir en tout temps et en tout lieu. Donnons-nous du temps pour faire connaissance, pour échanger, pour nous détendre sainement, en un mot pour fraterniser autour de nos deux Fondateurs. Nous clôturerons ces festivités dimanche par une belle célébration eucharistique avant de nous séparer.

Ainsi, je déclare ouverts le weekend de fraternité et la phase finale du championnat du Bicentenaire de la Fondation des Frères de l’Instruction Chrétienne.

Que la fête soit belle!
Je vous remercie.

Frère Géniaud Lauture, provincial

Mots de Bienvenue d’un élève

Cher Frère Provincial, Chers Frères de la congrégation jubilaire des Frères de l’Instruction Chrétienne, Chers Directeurs de nos établissements respectifs, Professeurs, Coaches, Chers Parents, Chers Camarades,

Je prends la parole au nom de mes homologues de toutes les écoles FIC d’Haïti en cette circonstance toute particulière : le jubilé des 200 ans de fondation de la congrégation des Frères de l’Instruction Chrétienne.

Quelle joie de nos retrouver si nombreux sous un seul toit pour célébrer ensemble un tel jubilé ! Notre filiation commune à cette grande famille des FIC, dans le sillage du Vénérable Père Jean-Marie Robert de la Mennais et du Vénéré Père Gabriel Deshayes est ce ciment qui fait notre unité en ce jour.

Notre weekend à la fois sportif, culturel et spirituel se veut un temps fort, une expérience de famille d’où nous sortirons tous GAGNATS parce que nous aurons vécu une expérience de fraternité forte, marquante, vivifiante !

Merci déjà à tous ceux qui ont pensé et œuvré à la réalisation d’un tel évènement. A la vérité, c’est un acte de foi, quand nous savons que le contexte que connait notre pays nous pousse plus à nous emmurer qu’à sortir, encore moins à aller vers l’autre.

D+S : que ces lettres tant de fois copiées sur nos cahiers continuent de façonner l’être des Frères de l’Instruction Chrétienne : ces hommes tout pétris de Dieu et tout donnés à la mission éducative auprès des Enfants et des Jeunes ! Que cette conviction nous habite, nous aussi, jeunes : il est possible de fonder notre vie en Dieu tout en nous préparant à être utiles à notre prochain et à notre société (cf. l’extrait du discours du Frère Athénodore que nous avons dans notre charte)!

Sans cet enracinement en Dieu Seul, les FIC n’auraient peut-être pas connu une telle longévité ni une pareille vitalité dans le monde et particulièrement en Haïti !

Continuons à prier pour la congrégation jubilaire des Frères de l’Instruction Chrétienne. Que Dieu leur accorde de multiples bicentenaire pour sa plus grande gloire et le plus grand bien des jeunes qu’ils servent avec tant d’humilité et d’amour !

Bon weekend de fraternité à nous tous !

Par DUTREUIL Jean Christian, TV

0
0

Weekend inter-écoles FIC en Haïti

Le weekend du 10 au 12 mai prochain, notre institution sera le théâtre d’un grand événement de famille. Un weekend sportif, culturel et spirituel y sera organisé pour un public de 750 participants venus de toutes les écoles du réseau FIC du pays. Rencontres sportives, animation culturelle et spirituelle, messe de clôture… tel en sera le menu!
Cette rencontre de famille se situe au carrefour de plusieurs célébrations : le jubilé des 200 ans de fondation de la congrégation des Frères de l’Instruction Chrétienne – l’entrée dans la semaine des Pionniers FIC en Haïti, la journée mondiale des Vocations.
La série des matchs pour les éliminatoires au niveau de la zone Métropolitaine se déroulera sur les terrains de notre Institution, le weekend précédent.
Pour le coup d’envoi, un match de gala All Équipe éducative des Écoles FIC opposera un All Élèves FIC d’Haïti.
Ne manquons pas de faire de ce rendez-vous de famille un TEMPS FORT !!!

0
0

FRERE HUBERT LE DEIT (1932 – 2018)

Hubert (13)Extraits de la présentation par Fr. Joseph Bellanger à l’occaion des funérailles de Fr. Hubert, samedi 27 Janvier.

Plus de 85 ans accomplis :la vie de Frère Hubert est bien remplie.
Au seuil de ses 18 ans, il entre au noviciat des Frères de l’Instruction Chrétienne.
Au bout de 10 ans, après une expérience pédagogique en Bretagne et après avoir prononcé son engagement définitif à Ploërmel, il débarque en Haïti en 1960, année du centenaire de la mort de Jean-Marie de la Mennais.
Durant ses 58 ans en Haïti, Frère Hubert en a vécu 40 à Saint Louis de Gonzague : 34 ans à la rue du Centre avec diverses fonctions : enseignant, directeur, économe, supérieur, responsable pédagogique ; 6 ans à Delmas : dans l’équipe de fondation, 3 ans comme directeur et économe – puis 3 autres comme responsable du troisième cycle. Pendant ce temps, il est sur bien des fronts pour soutenir d’autres institutions scolaires et d’autres œuvres ecclésiales, pour servir une population autre que la population saint-louisienne, en particulier par son implication dans la rénovation des manuels scolaires et l’aggiornamento de l’enseignement catéchétique.
Retraité depuis 2010 il nous a quitté le dimanche 21 janvier, en la fête de Notre Dame d’Altagrâce. Il était dans sa 58e année d’Haïti.

Dans notre Haïti qui connaît des mutations profondes souvent difficiles, parfois douloureuses, tant dans la société que dans le tissu ecclésial, et qui est tenté par le repli sur soi, la méfiance ou l’indifférence, la vie de Frère Hubert dit qu’un autre monde est possible : l’Évangile vécu au jour le jour, la gratuité, la simplicité, l’ouverture aux autres, la conversion permanente.

Le MERCI DE FR. HUBERT.
19260346_10155642992769843_1818157205142618996_n« Depuis plus de 50 ans passés en Haïti, quand je me remémore toutes les marques de confiance et d’amour que j’ai reçues, je ressens un immense sentiment de reconnaissance. Merci à ma congrégation, merci à mes frères et aux collaborateurs qui ont partagé mes travaux, merci à l’Église qui m’a associé à sa mission d’annoncer Jésus-Christ, merci au Ministère de l’Éducation nationale qui m’a associé à sa mission d’éducation, merci au peuple haïtien qui m’a appris l’espérance et la joie de vivre. Pour tout l’amour reçu, MERCI. »

0
0

A la mémoire de Frère Hubert Le Deit

Les obsèques de Frère Hubert Le Deit ont eu lieu ce samedi 27 Janvier à Saint-Louis de Gonzague.

[envira-gallery id= »2071″]

  • Le secondaire de Saint-Louis de Gonzague a quitté, après 83 ans de présence, les locaux de la rue du Centre, pour s’installer à Delmas 31-33, en 1973.
  • Seules les classes de 3e, 2de, 1re et philo furent déplacées. La communauté était alors de dix frères, dont neuf enseignaient à tous les niveaux. Le Frère Hubert Le Deit fut le premier directeur et supérieur.

Biographie

Hubert-Le-Deit-214x300

Naissance  : 23 octobre 1932 à Crédin, France.
Noviciat : 01 août 1950  à  Jersey
Profession perpétuelle  : 01 août 1960
Province Saint-Louis-de-Gonzague

Décédé à l’Hôpital du Canapé-Vert à Port-au-Prince, le 21 janvier 2018, à l’âge de 85 ans, dont 67 de vie religieuse.

Province Saint-Louis-de-Gonzague

Parcours de vie

 

1953 Languidic Enseignant

1954

Hennebont Enseignant
1956 Crach Enseignant
1957 Service militaire
1959 Gourin Enseignant
1960 Port-au-Prince (St-Louis-de-Gonzague) Enseignant
1965 Institut Catéchétique de Strasbourg Étudiant
1966 Pétion-Ville – (Juvénat : 3ème – Terminale) Directeur
1968 Port-au-Prince (St-Louis-de-Gonzague – Rue du Centre) Directeur du primaire
1971 Port-au-Prince (St-Louis-de-Gonzague – Rue du Centre) Directeur
1973 Port-au-Prince (St-Louis-de-Gonzague – Delmas) Directeur
1976 Port-au-Prince (St-Louis-de-Gonzague – Rue du  Centre) Directeur
1982 Port-au-Prince (St-Louis-de-Gonzague – Rue du Centre) Directeur du Primaire
1992 Port-au-Prince (St-Louis-de-Gonzague – Delmas) Directeur du 3ème Cycle
1995 Pétion-Ville (Juvénat : 3ème – Terminale) Supérieur, Directeur
2002 Juvénat Économe, Comité National de Catéchèse – Éditions FIC
2006 Port-au-Prince (St-Louis-de-Gonzague – Rue du Centre) Économe
2010 Pétion-Ville, Maison Gabriel-Deshayes Retraité
0
0

Hommage aux 2 Frères et 17 élèves parmi les 300 000 morts du 12 janvier 2010

IMG-20180112-WA0003Les Frères Joseph Bergot et Dominique Baron et 17 élèves parmi les 300 000 morts lors du puissant séisme qui a dévasté Port-au-Prince le mardi 12 Janvier 2010.

En s’écroulant, la maison provinciale La Menais à Pétionville a grièvement blessé le frère Joseph Bergot, 70 ans, qui est mort peu après son hospitalisation.
Natif de Saint-Renan (Finistère) et en Haïti depuis 1965, le frère Joseph Bergot exerçait comme professeur de physique à Port-au-Prince, tout en étant à l’époque économe de la province des Frères en Haïti.

Le frère Dominique Baron, 46 ans, se trouvait au rez-de-chaussée lorsque la maison s’est écroulée. Son corps a été découvert, sans vie, dans les décombres de l’édifice. Le F. Dufreine Auguste, raconte dans un message:

     « Le Frère Dominique a dû être tué sur le coup, assommé par la porte d’entrée. A peine entré, il venait sans doute de s’asseoir pour se rafraîchir, quand la maison s’est effondrée. ll s’est malheureusement trouvé au coin le plus affaissé ; les murs de séparation se sont abattus sur lui. »

Originaire de Lorient, le frère Dominique Baron était enseignant et travaillait aux éditions de manuels scolaires en Haïti. plus d’infos

En cette « Journée nationale de réflexion et de sensibilisation sur la vulnérabilité d’Haïti face aux risques et désastres »,
Toute la communauté Saint-louisienne rend hommage à la mémoire de toutes les personnes qui ont perdu leur vie.
En souvenir des années d’amitié, et des moments de vies qu’ils ont partagé avec nous. Prenons tous quelques instants de méditation et de témoignage où chacun se remémore des êtres chers disparus!

02-Souvenir_11

0
0

Fête de la Famille Saint-Louisienne

A partir de 10h a.m. sur la cour du Secondaire

Au Programme: 

UNE MESSE est prévu à 10 h à la Chapelle

  • Courses – Concours – Expositions
  • Présentations par les élèves – Jeux – Courses diverses
  • Vidéos – Cinéma  – Photo – Maquillage – Défilé – etc.
  • Groupes Musicaux et DJ.

MATCHES DE FOOT (parents – élèves)  – VOLLEY – de BASKET…

  •  Pour les matches, les parents « sportifs » peuvent s’inscrire auprès de M. Défay, M. Délince ou M. Auguste.
    • Les matches auront lieu à 11h30.
  • A 1h pm: pour les élèves de l’Institution buffet à la Cafétéria
    • Les autres participants pourront trouver sur le terrain des stands pour acheter la nourriture.
    • Les plats et boissons servis aux élèves sont ceux qu’ils auront déposés le matin à la cafétéria pour être partagés.
  • Des indications plus précises seront fournies dans toutes les classes par les élèves de Terminale.

DE 2H A 7H PM: Groupes musicaux sur la cour du Secondaire

ENTRÉE: Chaque élève reçoit un bracelet gratuit et deux autres pour ses accompagnateurs. On pourra se procurer des bracelets supplémentaires au prix de 500 G.

 

0
0

Calendriers et Résultats!

lavieaslg

Examens des nouveaux

  • Les examens des nouveaux se tiendront le samedi 29 avril pour l’entrée en Septième et le samedi 13 mai pour l’entrée en Troisième/Seconde.
  • Les élèves de Neuvième qui n’ont pas eu la moyenne dans l’une des deux premières étapes devront passer l’examen d’entrée en Troisième.

Résultats sportifs :

BASKET :  

  • Minimes
    • SLG – Barolette    27 – 33
  • Cadets
    • SLG – CFC    39 – 16 
    • SLG – Morning Stars    48 – 17
    • SLG – Bridge    72 – 11
    • SLG – Quisqueya    55 – 23

FOOTBALL : championnat Lamartine Clermont

  • 10-11 mars
    • U13
      • SLG – La Pomme    2 – 0
    •   U20
      • SLG – USENFACH    3 – 0 

VOLLEY-BALL

  • Cadets
    • SLG – Providence    2 – 0
  • Juniors
    • SLG – Georges marc    3 – 0
    • SLG – Solens School    2 – 0
    • SLG – SOS    2 – 0
    • SLG – Michel de Ronsard    0 – 3

Modifications du Calendrier Scolaire

  • Un nouveau calendrier des examens a été publié par le Ministère le 15 mars dernier.
  • Voici les nouvelles dates :    Examens de 9AF : du 3 au 5 juillet
    Examens du Bac : du 10 au13 juillet
  • En conséquence, les examens de fin d’année sont reportés à la semaine du 12 au 16 juin.
  • Les carnets de fin d’année seront remis aux élèves le vendredi 30 juin.

Résultats trimestriels

  • Les résultats du 2ème trimestre sont plutôt mauvais dans l’ensemble, comme vous pourrez le constater en jetant un œil sur le bilan de toutes les classes.
  • Le troisième trimestre, avec les nombreux congés, peut présenter aussi beaucoup de danger. Il nous faudra trouver les moyens de maintenir les élèves ardents et vigilants. Le défi est énorme si l’on veut éviter une débâcle à la fin de l’année.

Calendrier

  • Vendredi 31 mars à 3h pm : La commission Formation Humaine et Chrétienne envisage une nouvelle conférence pour les Parents. La conférence aura pour thême : « Comment faire de vos enfants des gagnants ? ». Elle sera donnée par Mme Blanc.
  • La chorale Sacré-Cœur / SLG donnera un concert le dimanche 23 avril a 11h am.
  • La première Communion sera célébrée le dimanche 30 avril.
  • La récollection organisée par le Conseil des Parents se tiendra le dimanche 7 mai.
  • La fête de la Famille Saint-louisienne se tiendra le dimanche 28 mai.

Les Concours
J’épelle au Soleil : 15/20

  • barrique – accalmie – disparate

Spellling Bee

  • Premier : St-Louis-de-Gonzague
  • Deuxième : Ste-Rose de Lima
  • Troisième : Sacré-Cœur

Le point commun aux trois équipes : elles ont le même coach : M. Pierre Rémy ZAMOR. Tous nos compliments…
Et ceci devant 4 autres écoles « anglophones » !!!!

Anniversaires de mars – avril

  • 5 Mme Belane (Loulou) Ferjuste
  • 11 M. Lony Luberisse / M. Louiné Joséma
  • 13 M. Josue Joseph
  • 14 M. Jean Georges Bertrand
  • 15 M. Hergo Laguerre / Mme Philomène Laguerre
  • 16 Mme Marie-Flore Bar
  • 20 Fr. Bernard Bonraisin
  • 24 M. P. J. Agénor Cadet
  • 28 M. Délince Alexis

Fraternité mennaisienne :

  • Prochaine réunion : dimanche 2 avril au Collège Frère Guénolé-Marie (Carrefour Marin #7)
0
0

Une fin de semaine de fête réussie avec de la joie au coeur!

[metaslider id=1527]


La fête de l’école, suivit le lendemain de la journée sportive à Saint-Louis de Gonzague, a été remarquable.

img (8)

Une ambiance agréable où les élèves du Secondaire et du Troisième cycle ont fait la fête dans leurs classes respectives.
Des célébrations eucharistiques avec les cycles ont eu lieu durant la matinée et aussi avec la population du quartier dans l’après-midi.
Diverses activités ont marquées ces 2 journées:img (5)

  • des conférences,
  •  des jeux,
  • des championnats sans oublier les ambiances organisées dans les salles de classe.

img (23)

  img (1)
Les élèves du secondaire, la promotion Invictus, se sont organisés pour réserver des salles pour les nourritures emportées, d’autres salles pour des jeux et des animations de DJ qui se déroulent dans d’autres salles.

img (27)Élèves et professeurs se mêlent tous dans l’ambiance de cette fête.
D’un autre côté,les professeurs et aussi quelques les membres de la Direction ont eu l’occasion d’échanger entre eux autour d’un vin d’honneur.
On pouvait lire sur tous les visages, élèves, professeurs, parents et autres des sourires et de la joie au coeur!

img (28) img (21)

img (16) img (14)

img (11) img (18)

img (9) img (7)

0
0

Invitation à la fête de la Présentation

scan0020À tous les professeurs et à tous les parents des élèves de l’Institution Saint-Louis de Gonzague le Jeudi 2 février est la fête de la Présentation de Jésus au Temple.
C’est aussi la fête de la chapelle et la date retenue pour fêter dans l’école.
Des activités diverses ont été prévues à cette occasion et auxquelles vous êtes invités à participer dans la mesure de vos disponibilités:

Jeudi 2 février:

– À 8h : Messe pour les élèves du Troisième Cycle.
– À 10h : Messe pour les élèves du Secondaire.

Pendant la journée – jusqu’à 3h pm – les élèves du Troisième Cycle et du Secondaire pourront organiser une fête dans leur propre classe.
– À 5h : Bénédiction des cierges suivie de la messe

Vendredi 3 février:
Dans la matinée
             Conférences pour tous les niveaux et championnat de football
             N.B: La cafétériat fonctionnera vendredi midi comme d’habitude.
             Après 12h30, les élèves pourront rentrer ou rester pour la suite.

Dans l’après-midi: Championnat Lamartine Clermont

À tous, élèves, parents, professeurs, nous souhaitons une BONNE FÊTE

La Direction et la Communauté des Frères

0
0