Home » Activités » Ouverture de la phase finale du championnat du Bicentenaire des FIC et du weekend de fraternité à Saint Louis

Consultation EvalNote

Login

Rejoignez-nous!

Catégories

Ouverture de la phase finale du championnat du Bicentenaire des FIC et du weekend de fraternité à Saint Louis

Mots d’ouverture du Provincial

                Chers élèves, chers jeunes, chers collaborateurs, chers Parents, chers invités,

               lamennaisAvant tout propos, tournons vers Dieu qui nous rassemble pour ce week-end de fraternité autour de nos deux Fondateurs Jean Marie de la Mennais et Gabriel Deshayes. Remercions-le d’avoir donné à l’Église ces deux vaillants prêtres qui ont porté comme un étendard le souci de l’éducation des plus pauvres, des plus abandonnés de la Bretagne profonde. Comme Moise, ils ont fait leur, cette parole du Seigneur : « J’ai vu, oui, j’ai vu la misère de mon peuple (…) Et j’ai entendu ses cris (…). Oui, je connais ses souffrances (…). Bouleversés jusqu’aux entrailles devant la détresse des enfants des campagnes au lendemain de la Révolution Française, ils ont décidé d’agir et d’agir au plus vite. Les deux étaient convaincus que l’éducation était le remède approprié à la délinquance dans laquelle était plongée cette partie de la France. Jean Marie de la Mennais écrivait : « Tout sort de l’éducation ». L’enfant, le jeune est lui aussi digne de respect et d’amour. Chacun de son côté avait mûri un projet pour répondre aux besoins éducatifs de ces enfants perdus dans les campagnes bretonnes quand leurs chemins se sont croisés. Rien ne préparait ces deux hommes différents par l’éducation, le tempérament et la culture, à une telle aventure. Et pourtant, ils se sont parlé, se sont appréciés et ont décidé de mettre en commun leurs énergies pour « procurer aux enfants du peuple, spécialement à ceux des campagnes bretonnes, des maîtres solidement pieux. » C’est ainsi qu’est née le 6 juin 1819, la Congrégation des Frères de l’Instruction Chrétienne. C’est une histoire magnifique, cette collaboration et cette amitié sans failles ni nuages, pendant plus de vingt ans, entre ces deux hommes aux personnalités riches et fortes, entre ces deux apôtres, ces deux saints rivalisant « de foi et de charité, d’abnégation et d’humilité ». (Études mennaisiennes, Gabriel Deshayes, Sa spiritualité, p.1).

            geniaudAujourd’hui nous fêtons deux cents ans d’engagement des Frères de l’Instruction Chrétienne au service des enfants et des jeunes dans 26 pays du monde à travers les 5 continents. Ce bicentenaire nous offre l’occasion de découvrir pour certains et de redécouvrir pour d’autres les figures emblématiques de ces deux illustres défenseurs de la cause des enfants à l’instar de Jean Baptiste de la Salle, de Bon Bosco et de tant d’autres.

                 L’acte posé par ces deux hommes nous édifie à plus d’un titre.

             1) L’enfance et la jeunesse sont une grâce de Dieu. Nous devons en prendre soin. C’est ce que nous enseigne le Pape François à travers son exhortation apostolique Christus vivit.

              2) Au-delà de nos différences, de nos divergences de vue, de nos conceptions, de notre substrat culturel, nous pouvons développer un vivre-ensemble harmonieux entre nous pour créer la vie, la vie pour nous, la vie pour les autres.

              3) L’éducation n’a pas de prix. Cet engagement envers les enfants et les jeunes doit se poursuivre à travers les Frères et les laïcs qui s’investissent dans l’éducation et la formation. Et pour cela, il faut qu’il y ait des jeunes généreux qui acceptent de se consacrer à cette noble mission à la suite de Jésus. C’est une main remplie de joie et d’espérance que je vous tends. N’ayez pas peur de vous engager dans ce projet fascinant et mobilisateur.

                Chers élèves, chers jeunes, chers collaborateurs, chers Parents, chers invités,

             Vous convenez avec moi que les activités sportives ne sont pas les seuls motifs de ce rassemblement. Certes, vous allez disputer la phase finale du championnat dont les éliminatoires ont eu lieu dans les différents secteurs. Cependant au-delà ces confrontations sportives, il y a la fraternisation, la rencontre de jeunes appartenant à un même réseau d’établissements, les établissements FIC. Nous partageons les mêmes valeurs : la disciple, l’amour, le respect, le pardon, le courage, la justice, la joie, l’entraide, le fair-play, etc. Que ces valeurs continuent de guider notre agir en tout temps et en tout lieu. Donnons-nous du temps pour faire connaissance, pour échanger, pour nous détendre sainement, en un mot pour fraterniser autour de nos deux Fondateurs. Nous clôturerons ces festivités dimanche par une belle célébration eucharistique avant de nous séparer.

Ainsi, je déclare ouverts le weekend de fraternité et la phase finale du championnat du Bicentenaire de la Fondation des Frères de l’Instruction Chrétienne.

Que la fête soit belle!
Je vous remercie.

Frère Géniaud Lauture, provincial

Mots de Bienvenue d’un élève

Cher Frère Provincial, Chers Frères de la congrégation jubilaire des Frères de l’Instruction Chrétienne, Chers Directeurs de nos établissements respectifs, Professeurs, Coaches, Chers Parents, Chers Camarades,

Je prends la parole au nom de mes homologues de toutes les écoles FIC d’Haïti en cette circonstance toute particulière : le jubilé des 200 ans de fondation de la congrégation des Frères de l’Instruction Chrétienne.

Quelle joie de nos retrouver si nombreux sous un seul toit pour célébrer ensemble un tel jubilé ! Notre filiation commune à cette grande famille des FIC, dans le sillage du Vénérable Père Jean-Marie Robert de la Mennais et du Vénéré Père Gabriel Deshayes est ce ciment qui fait notre unité en ce jour.

Notre weekend à la fois sportif, culturel et spirituel se veut un temps fort, une expérience de famille d’où nous sortirons tous GAGNATS parce que nous aurons vécu une expérience de fraternité forte, marquante, vivifiante !

Merci déjà à tous ceux qui ont pensé et œuvré à la réalisation d’un tel évènement. A la vérité, c’est un acte de foi, quand nous savons que le contexte que connait notre pays nous pousse plus à nous emmurer qu’à sortir, encore moins à aller vers l’autre.

D+S : que ces lettres tant de fois copiées sur nos cahiers continuent de façonner l’être des Frères de l’Instruction Chrétienne : ces hommes tout pétris de Dieu et tout donnés à la mission éducative auprès des Enfants et des Jeunes ! Que cette conviction nous habite, nous aussi, jeunes : il est possible de fonder notre vie en Dieu tout en nous préparant à être utiles à notre prochain et à notre société (cf. l’extrait du discours du Frère Athénodore que nous avons dans notre charte)!

Sans cet enracinement en Dieu Seul, les FIC n’auraient peut-être pas connu une telle longévité ni une pareille vitalité dans le monde et particulièrement en Haïti !

Continuons à prier pour la congrégation jubilaire des Frères de l’Instruction Chrétienne. Que Dieu leur accorde de multiples bicentenaire pour sa plus grande gloire et le plus grand bien des jeunes qu’ils servent avec tant d’humilité et d’amour !

Bon weekend de fraternité à nous tous !

Par DUTREUIL Jean Christian, TV


Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *